5 bonnes raisons de les croquer

Au pied du pressoir

Pomme de la vie, de la connaissance, de la liberté, l’humain découvre le divin par le processus d’étapes nécessaires à son incarnation, tel que le processus amenant à mâturité et dans ce sens, devient le fruit de la révélation.

Le verger symboliste l’état céleste. Croquer la pomme invite non seulement à la quête spirituelle, matérielle, le choix entre deux directions intérieures, voire surnaturelles.

Panier retour du marché




Croquez cette pomme, ou bien une autre

Plus localement, connaissez-vous la pomme de Saint-Martin d’Auxigny (Sud de Bourges) et celle de Neuvy-Saint-Sépulchre (Indre) ? Fermez les yeux, croquez-là… fruit d’une production alliant plaisir du goût et santé, au respect d’une nature également préservée. Bienvenue en Berry…

Prise de vue sur randonnée : Miam-Berry

Voici 5 bonnes raisons de les croquer, quelque soit d’ailleurs la provenance :

  • Elles sont riches en vitamines B, C et E
  • Elles regorgent d’oligo-éléments et de minéraux
  • Elles sont un bon coupe-faim
  • Elles régularisent le transit intestinal
  • Et surtout, elles sont délicieuses ! 


Dans le Berry, il existe à Neuvy-Saint-Sépulchre une société pomologique, qui est spécialisée dans la remise sur les étals d’anciennes variétés. Elle compte des adhérents venus de toute la France, penchés sur cinquantaine de variétés de pommes anciennes, comme la Belle-Fille de l’Indre ou la pomme Feuilloux…

Du côté de St-Martin-d’Auxigny, le paysage naturel a cédé la place depuis bien longtemps à un verger réputé. La richesse du paysage forêtain vient de l’exploitation de ses arbres fruitiers que les habitants du pays plantaient partout. En 1863, on y recensait une vingtaine d’espèce de poiriers différents tels que « Mouille-bouche », « Râteau gis », « Matin sec », « Poire à 2 têtes », « Poire curé »…

Autant de variétés de pommiers tels que « Saint-Jean », « Bedoie », « Carpendu », « Cravert »… Sans compter celles de moins belles qualités, qui étaient destinées au cidre. À la fin du XIXe siècle, les productions se vendaient sur les marchés parisiens et berruyers. De nos jours, Saint-Martin reste une grande région de productions de pommes et de poires.

Week-end au village vignoble de Reuilly.

Sur le marché, à Issoudun – Indre.

Un samedi d’automne, depuis le marché de Vierzon

Tout pour sa pomme !

Après cette présentation, si nous passions à présent aux recettes que je fis à base de Pommes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s