Côte de porc & Gratin de Grand-Mère

Association de côte de porc servie avec une fricassée de délices des bois et un gratin que j’ai préparé à l’ancienne… Bienvenue à l’automne réchauffant !!

Pour 2 personnes, il faut :

Viande : 2 côtes de porc
Assortiment de champignons

Pour le gratin de grand-mère

  • 2 têtes d’ail haché bien fines
  • 500 g de pommes-de-terre
  • 1 pied de poireau
  • 1/2 de lait
  • 1 bouquet garni (thym, romarin, laurier)
  • 60 g de beurre
  • 30 g d’Ossau-Iraty (râpé en gruyère)
  • Sel, poivre du moulin

Préparation des champignons

Après avoir bien nettoyer les champignons sous un filet d’eau et avoir vérifié chaque lamelles, couper ceps et rosés en morceaux, préparer les girolles, trompettes de la mort, etc.
Essuyer l’excédent d’eau entre 2 feuilles de papier absorbant. Mettre dans une poêle un filet généreux d’huile d’olive (bio de première pression à froid). Lorsque l’huile est chaude, mettre la fricassée de champignons, le persil ciselé finement, et faire cuire quelques minutes à feu doux. Réserver.


Préparation du gratin

Je fait cuire dans une poêle ainsi : avec un peu d’huile d’olive, après avoir éplucher les pommes-de-terre, essuyées dans un linge propre, je les coupe en julienne. Je fais suer dans le beurre l’ail haché très finement, le poireau coupé aussi en julienne, que j’ajoute à l’ail, puis le bouquet garnit et l’assaisonnement. Les légumes dans la poêle, je mouille à hauteur avec le lait et je laisse cuire doucement de 15 à 20 minutes. Une fois cuit, j’égoutte et laisse refroidir – les pommes-de-terre doivent être fondantes. Puis je monte la préparation dans des petits plats individuels allant au four (comme ci-dessus)

J’ajoute le gruyère par-dessus, puis un peu de crème fraîche bio si vous avez (facultatif).
Enfin, une branche de thym, un ail en chemise et je fais cuire au four jusqu’à coloration.

Pendant que cuit le gratin, je passe à la cuisson des côtes de porc, au beurre (bio) et bien dorées – viande et assortiments sont prêts à être servis en même temps (champignons réservés au chaud dans une assiette… Puis se régaler !!

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Catherrine, Le Blanc dit :

    Cette recette me donne très envie pour cette semaine, je pensais que les légumes ,n’étaient pas pré cuits, en tout cas, je n’airais pas eu l’idée de faire à la poêle, je veux donc essayer, merci Muriel 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Jean-Claude dit :

    Délicieuse me semble la recette Muriel, de saison en effet 😉
    Merci pour vos partages !

    J'aime

  3. Marco Ganys dit :

    C’est volontaire ce noir de novembre, où c’est que vous n’aviez plus d’assiettes blanches jetables, notre généreuse Saint Amandoise !

    Je te fais de gros bisous, grand souvenir de notre passage à Saint-Amand et du bon repas que tu nous as préparé Muriel en juin. On s’est mis en contact avec les jacquaires de Lourdes, si tu viens par le Béarn, surtout, préviens-nous. On a été très touchés de ton accueil si chaleureux, on a écrit à Gilles qui est un ami commun sur Facebook. Il te fait aussi de très gros bis. Mille mercis d’avoir croisé ta route. Tu es une belle âme Muriel, n’en doute pas.

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Merci à tous deux de ma part, Marco. Ce fût un immense plaisir de vous accueillir et encore merci pour les photos, elles sont ajoutées à l’album.

      Je m’attendais à une assiette un peu plus folle (contenu), il m’arrive pour certaines occasions de mettre ce service, comme ici. Le noir n’est pas facile, mais parfois, j’aime bien faire fi des habitudes.

      Mon bon souvenir 😀

      J'aime

  4. Olivier dit :

    Même dans le noir Muriel, je goûterais bien cette belle préparation !

    A très bientôt et la prochaine fois que tu te rends à Chartres, je t’accompagne très volontiers. Ne t’avais-je pas dit que j’aimais beaucoup découvrir de magnifiques vitraux du médiéval ? Chartres, par ses 800 ans d’histoire, est un chef-d’oeuvre de l’architecture gothique. L’histoire de l’art à longtemps considéré séparément d’une part l’architecture et son riche décor sculpté, et d’autre part, l’exceptionnel ensemble des vitraux du XII et XIIIe siècles. Pourtant, on oubliait ainsi qu’à l’origine, les deux étaient intimement liés par la polychromie de l’architecture qui recouvrait entièrement la pierre de Berchères avec laquelle la cathédrale est construite.

    Bisous re …

    J'aime

    1. Muriela dit :

      C’est entendu et je t’enverrais les dates de la prochaine.

      Bises et prends bien soin de toi.

      J'aime

  5. Céliane dit :

    Trop paresseuse en ce moment, mais je note la recette sur mon blog, Muriel 😀

    Merci et bisous.

    Aimé par 1 personne

  6. Sylvaine Morogues dit :

    Je me la garde sous le coude 🍲
    Bisous Muriel 😋

    Aimé par 1 personne

  7. Evelyne dit :

    Vraiment super bon et tout le monde à apprécié . Merci pour la recette.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s