Faire fleurir l’espoir !

Bien le bonjour les amis 😉
bienvenue au jardin !

Depuis que je fis cette randonnée l’an dernier, et alors que les roues du vélo me conduisaient par l’heureux hasard d’un face-à-face avec un remarquable massif pour bouquets d’Artichaut depuis le centre d’un village du Cher situé sur la trajectoire du Canal de Berry à vélo, le temps écoulé, depuis, a eu raison de mes envies, il m’en fallait un à expérimenter au jardin cette année.

C’est avec grand plaisir que je partage le pas à pas d’un petit atelier nature (à suivre) composé par le rustique artichaut : depuis sa plantation au potager bio, jusqu’à de futures recettes « du jardin à l’assiette ». Que dit la latitude Saint-Amandoise à propos ? Elle dit « à voir »… De ce fait, le retour au confinement du 5 avril dernier me vit d’une débordante volonté pour la mise aux travaux qui sont loin d’être « menus ». Tout le week-end Pascal m’a fait m’y employer avec ardeur. Aux alentours des 10 h, la préparation du trou de plantation ci-dessous pour y installer un nouveau venu.

Phase 1 : Je jardine via la quintessence de dame Lune, je mesure plus que jamais combien la vie est belle !
Les 4 & 5 avril « étaient à point, puisque nous étions en « jour-fruit » et que du côté du ciel, c’était radieux et déjà doux. Le 4 : la plantation de 4 groseillers, 1 casseille et 1 nouveau framboisier. Le 5 était au tour de l’artichaut. Entre les deux jours, je semais au chaud (graines Bio) 5 courgettes,

Il se nomme « Olympus Violet« , car d’une espèce promise très productive et résistante. Des indications come celles-ci me firent ouvrir une fenêtre au jardin, comme bon plant. Il est cependant nécessaire de lui réserver non seulement le meilleur emplacement solaire dont bénéficie le jardin, voulu pour sa croisance, son bien-être, il faut plus encore lui réserver un gourmand emplacement à lui seul, indispensable : ici c’est 1 m/2. J’éprouve une saine satisfaction d’avoir accueilli ce bel hôte de Provence… D’ici quelque semaines, 2 lavandes pour lui assurer une certaine fraîcheur au pied. Qui plus est, il a pris place en fond de jardin (expostion mi-ombre idéale) pour faire le lien entre le jardin et le potager.

L’artichaut est aussi gourmand en apports d’eau et en ce début de printemps. Les récuprateurs d’eau de pluie sont une providence sûre.

Une terre profonde et assez riche, pour miser sur une culture pleinement épanouie jusqu’à un superbe port de têtes que je vis en rando !

Dans un premier temps, j’ai ceinturé le plant de tiges de bambou, afin de surveiller plus aisément l’enherbage, la fraîcheur du sol, etc. … Je vais laisser ainsi la première année de culture. Dans la foulée, qu’est-ce que j’ai fais ? J’ai imaginée comment je pouvais accompagner sa première année de développement.

Lui offrir la chance d’une bonne reprise (du godet à l’instalation) : en saison assurer des apports corrects d’arrosage et le couvrir en temps de basses température. Le paillage incontourble cet été, j’y ai préalablement pensé. M. Artichaut, dans sa zone de confort, à besoin d’un maximum d’attention, c’est le gage d’une reprise et belle vie à venir.

Fruits et Légumes de saison

Selon la récente mise en confineme et des pas + de 10 km qui entravent mes habtuelles randonnées à vélo, de + de 40/aller comme j’aime tant ! Heureusement, le marché hebdomadaire où j’aime aller humer ponctuellement l’air du temps, remédie. Mes sorties de marchés en Berry me sont de vraies joies partagées.

Au rendez-vous du 28 mars et de l’étal bio en fond de halles, un artichaut et petits pois pour chez soi. De retour en passant par le jardin, je coupais une tige de lilas, me rappelant le temps de semer les pommes-de-terre.

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Camille dit :

    Bonjour Muriel, vous allez surement rencontrer quelques adeptes sur votre article, j’aime beaucoup ce que vous nous présentez sur votre blog, comme dans notre famille à Saint-Just nous aimons beaucoup l’artichaut. Nous achetons sur le marché en ce moment, les verts. Je ne sais pas quels sont les meilleurs en goût ?

    Belle journée à vous!

    J'aime

  2. Dunois dit :

    Muriela, il va falloir veiller à l’invasion parfois des pucerons. Mon conseil c’est d’appliquer un purin d’ortie avant qu’ils soient prêts à être consommer et sinon, le vingaigre dans l’eau de rinçage avant une cuisson. Les artichauts ce n’est pas comme les tomates, ils peuvent être arrosé avec le jet pour chasser pucerons et fourmis.

    Bonne journée et à+ 😉

    J'aime

  3. Morel dit :

    La lanvande est un répusif pour pas mal, alors pourquoi ne pas y essayer ?
    Autrement l’alternative citée par un internaute, comme tous les purins, 1 kg – 10 l d’eau et au moins 8 ou 10 jours.
    Bonne journée.

    J'aime

  4. Domaine Jean Evrad dit :

    Muriela, si le beau plant ne prenait pas, je ne sais pas, mais …..
    Sur une pacelle potagère clean à la ronde 😉

    J'aime

  5. Jean Martin ; La Châtre dit :

    Nous en avions planté un il y a deux ans mais il n’a pas tenu un hiver. Nous sommes dans la camapgne de La Châtre. Ca doit êtrte assez sensible.

    J'aime

  6. Domi dit :

    C’est tres agréable de visiter ton jardin à travers tes photos, on s’y sent bien !!
    Vive le printemps et les jardins!

    🌷🌱🌶🌻⚘🥕💚

    J'aime

  7. Géraldine Toubet 36 dit :

    Bonjour Muriel,

    J’esère que vous allez très bien, ce confinement agace mon petit mari qui vous embrasse d’ailleurs et vous souhaite très bientôt de retour dans notre village 😉

    J’ai planté pour la première fois un artichaut vert il y a 4 ans. Par rapport a la place qu’il occupe et ce qu’il fleurit depuis, mon homme est déçu de cette plantation.

    Notre amitié,
    Géraldine et Marco

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s