Bœuf Bourguignon

En hiver, on adore les plats mijotés !

J’affiche volontiers les couleurs basques, c’est une région gros coup de cœur et inoubliables souvenirs, où je retourne. Aujourd’hui, je vous propose un ailleurs, la Bourgogne, ce plat en est issu. 

Nous approchons des grands froids de l’hiver, cela se voit et se ressent chaque jour davantage. Je publie cette recette classique, en sauce, qui est la bienvenue.
N’hésitez pas à vous faire plaisir car même réchauffé, ce plat n’en sera que plus goûteux !

 

26734128_1195033617296284_3928332365614171328_n

…….

Préparation 20 mn – 1 h 30 de cuisson

Ingrédients

  • Bœuf à braiser (jumeau, collier ou macreuse) : 1 kg
  • 100 g de de poitrine fumée détaillée en lardons
  • 300 g de carottes
  • Vin de Bourgogne : 1 l
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cube de fond de veau / bio
  • 1 c.s de farine
  • 1 f de laurier
  • 1 branche de thym
  • 2 branches de persil plat
  • 1 clou de girofle
  • 50 g de beurre
  • 2 cl d’huile (tournesol ou olive)
  • Sel & poivre

Garniture 

  • 150 g de pleurotes (et/ou champignons de Paris)
  • 1 filet d’huile d’olive

 

Préparation de la marinade : la veille

Préalablement dégraissée, couper la viande en gros cubes réguliers.
Assaisonner et déposer dans un grand saladier.
Éplucher les carottes et les couper en longueur.
Éplucher et dégermer la gousse d’ail, ajouter le clou de girofle.
Verser le vin – couvrir – faire mariner toute une nuit au réfrigérateur.

26815097_1197008323765480_249876808909699185_n

Le lendemain : égoutter la viande à la passoire, puis conserver le vin.

Dans une cocote en fonte (type Le Creuset), faire colorer les morceaux de viande avec l’huile, 1 mn de chaque côté. Ceci fait, ajouter l’oignon émincé, l’ail, les aromates et bien remuer à la cuillère de bois, puis cuire doucement pendant 3 mn. Singer en ajoutant la farine  et cuire à nouveau 1 mn, tout en mélangeant pour bien incorporer la farine.

Ajouter les lardons, les tomates coupées en 4 chacune, verser doucement le vin, puis le fond de veau. Ajouter les tiges de persil (les feuilles lors du dressage) et compléter avec de l’eau si nécessaire. 

26903713_1197008510432128_4049133368917024816_n

19260388_1197008383765474_6080946121326590351_n

26991906_1197008577098788_8876252054394289684_n

Faire bouillir puis baisser le feu. Couvrir et laisser mijoter pendant 1 h 30 (à 2 h selon la quantité de viande). Lorsque la viande est cuite à point (qu’elle se détache bien (voir photo ci-dessous), on la retire de la cocotte, on filtre la sauce au chinois, on vérifie sa texture (si elle est encore trop liquide, on la réduit quelques minutes supplémentaires : la goutter et l’assaisonner éventuellement.

Garniture 

Éplucher les champignons au couteau. Les passer rapidement sous long puis absorber l’excédent d’eau entre deux feuilles de sopalin .

26908028_1197008447098801_8920238921077157380_n

Dans une poêle, mettre un filet d’huile d’olive et faire sauter les champignons pour les colorer. Réserver dans une assiette à part, placée sur une casserole d’eau chaude.

Accompagnement

26904305_1197008753765437_3911614784543938868_n.jpg

Pâtes – purée de pommes-de-terre passée au four quelques minutes.

26907030_1197008927098753_1368691624254309162_n

 

27067261_1197009050432074_2620819179768349662_n
Ciseler les feuilles de persil, déposer la viande dans des assiettes, verser dessus la sauce et disposer les garnitures.

26908042_1197009230432056_5518257614516740158_n

On laisse reposer quelques minutes avant de servir.

______

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s