Verveine citronnelle

Bonjour à toutes et tous ! Au regard d’une forte remontée des températures dans les heures à venir, je publie une aromate fraîcheur qui le fera bien en chaud ou froid d’ailleurs. Que diriez vous d’une salade citronnée, apportant de l’exotisme via la verveine que je vous présente dans cet article ?


L’aromatique ci-contre, pour une fois, n’a pas été semée. Elle a été achetée en juin. ll m’arrive parfois de mentionner une date sur photo, cela pour mieux me rendre compte de son niveau croissance, après installation au potager. Particulièrement appréciée en infusion pour son parfum citronné : feuilles fraîches ou séchées. Aussi pour accompagner des préparations, telle ci-contre ou du poisson.

Connaissez-vous
la verveine citronnelle ?

Issue de l’Amérique du Sud, on utilise ses feuilles très odorantes et citronnées en infusion et liqueur. Aussi nommée « verveine du Pérou ». En fait il s’agit d’un sous-arbrisseau à feuillage caduc, de belle hauteur arrivé à maturité (jusqu’à 4 mètres de hauteur sous climats chauds), mais davantage de 1,5 mètre sous nos latitudes du Centre Val de Loire et Berry.

Son joli vert tendre printanier m’a appelé spontanément, mais, de vivace gélive, je vais probablement la préparer à l’hiver prochain. Probablement trop récente, j’attends de voir des petites fleurs blanches montes en épis.

Je lui ai réservé un emplacement très ensoleillé du jardin et à l’abris du vent, j’espère qu’elle va s’y plaire et croître à ses aises, cette verveine à infusion ! Elle apprécie les sols riches et organiques et côté apport d’eau, je crois que c’est une soiffarde 😉 , bien quelle résiste à la sécheresse. Si elle passe son 1° hiver, je ne la taillerais qu’au printemps suivent. En revanche, je l’ai poncée deux fois déjà, pour aider une ramification plus harmonieuse, sinon elle va monter sans s’épaissir.

On la récolte de mai à octobre, et si vous la rentrer et la mettez sous abri, cela allonge la récolte. Mais c’est surtout l’été qu’elle délivre le plus son arôme et c’est d’ailleurs à cette même période que sont cueillis les rameaux pour être sécher.

Les utilisations

Outre le fait de la destiner à une tisane, une infusion, on peut aussi, via son arôme citronné, en ajouter quelques petites feuilles tenant compagnie aux poissons (pour changer du thym citron).
Aussi : avec des viandes blanches et salades à qui on veut apporter un arôme citronné, exotique.

Et ses vertus
médicinales ?

En infusion, elle est stimulante, tonique et digestive – c’est pourquoi on la prépare aussi en liqueur.

Comme vous en avez pris la bonne habitude,
n’hésitez pas à me dire dans les commentaires.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Clarisse dit :

    Bonjour Muriel
    Auriez vous une recette à partager, comme il est fait pour rose/lavande?

    Merci d’avance!

    J’aime

    1. Muriela dit :

      Bonjour Clarisse,

      Merci de votre visite 😉 je vous en prévoie une fin de semaine.
      Au plaisir !

      J’aime

      1. Clarisse dit :

        Merci beaucoup Muriel, je viens de noter la recette et je vais me procurer cette verveine. Bien sûr je vais avoir plaisir à revenir pour vous partager mon impression.

        Un beau week-end à vous,
        amitié

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s