Au retour du Marché

D’un parfum d’été avant l’heure, nous en rêvions, je me suis laissée inspirer. Le retour en joie de retrouver, avec ou sans les copains de bocage (ma boule de cristal fesant foi 😉 ) les allées et dédals des marchés berrichons et de jouer leurs notes aussi diverses que variées : rencontrer du monde, partager, humer l’air du temps etc. … De ce fait, en découle de nouvelles proichaines publications qui vont rejoindre celles ici.

D’une veille des Rameaux à St-Amand-Montrond au mouvements de son marché ouvrant à un flux d’hommes et de femmes, et d’une journée nationale du Patroimoine Fromager qui se répend comme un esssaim généralement, je suis partie de bonne heure, il y faisait déjà très beau et doux, j’y avais plusieurs étals à déambuler : celui de St-Martin d’Auxigny (à la faveur de prochains mets pommes / poires…

Des pommes… des poires… et des… Vous connaissez aussi ! La diversité des produits locaux répond à la varité des provances, et de ce côté, je dois dire que la pomme y est largemetn représentée sur le marché. Cependant, c’est presquye toujours devant le même étale et dans la même file d’attnte que je me retrouve, pour poires et pommes « Daliclass ».

Puis mes habituels fromagers supers symapathiques envers la Berrichonne qui mitonne et cette fois, cefut encore pour un très terroir à fromages, d’ailleus, cétait le bon jour pour !

Depuis le verger de Saint-Martin,
via le marché hebdomadaire.

Je concluais par des tranches d’agneau, un Valençay blanc, jus de fruits du Haut-Berry, un panier d’osier (ci-dessus) tressé par un artisan de St-Pierre-les-Étieux, village situé à quelques minutes de St-Amand, qui possède une remarquable église romane aux jolis chapiteaux.

Les fromages fermiers se conservent très bien en clayette, endroit frais et aéré.

Avec des matinées comme celles de fin mars, on fait plus volontiers le marché, mais surtout, ont le fait aussi plus volontiers depuis que nous avons plus ou moins développé un besoin de qualité, de proximité (la Covid faisant que). On s’organise, on anticipe plus facilement pour deux semaines, voire plus.

Du monde à déjeuner en début de semaine, quelques recettes à faire et publier.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. 64220 bises ! dit :

    Ah, le panier à liste de tes marchés, un ravissement qui donne envie de tout dévorer de ton beau Berry.
    Je suis aussi un épicurien, Muriel, comme toi chère Berrichonne et gourmande à vie !

    Tu m’auras peut-être reconnu ;-)) ?

    J'aime

  2. Sulivan dit :

    Bonsoir Muriel, j’espère que vous allez très bien ! Cela me fait penser à un panier d’osier bourguignon.
    J’en ai vu chez mes beaux-parents, ils s’en servent comme corbeille à fruits.

    Joli assirtuiment de votre Berry, merci 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s