Thym Citron

Souvent lorsque j’entre dans le potager, je résiste rarement au fait de prélever quelques brins de ce très parfumé, puis, à loisir, après l’avoir légèrement roulé entre les doigts, le porter jusqu’au nez pour la délicieuse effluve citronnée qu’il dégage.

J’en ai de trois sortes au jardin, mais celui-ci je le réserve pour les poissons et sauces accompagnant ceux-ci et coquillages, soupes de poissons, etc. Il a été planté tout dès l’entrée du jardin, est en bonne compagnie de la passiflore blanche à qui il assure fraîcheur et ombrage durant l’été. J’aime ses douces hampes florales rose-parme rassemblées au sommet et son panachage côté feuillage. Je m’en remets à lui volontiers lorsqu’il y a poisson au menu, comme pour ce déjeuner.

Très mellifère il réjouit aussi le casse-croute des abeilles et autres butinants (miel entre autres). Comment s’en passer ? Le thym, même sans potager, est un bienfait ! Plante du Soleil par excellence, il s’acclimate pourtant volontiers aux jardins du nord de la Loire. Avec ou sans eau, il pousse partout et prolifère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s