Dégustation de Rentrée

Filet de canard aux girolles
&
Coulis de mûres

Pour reprendre un rythme de publications sur Miam Berry et vous proposer avec toujours grand plaisir des instants de convivialité, c’est l’assiette du marché que je vous propose en cette rentrée.

De retour du marché, je suis partie en balade l’après-midi pour une cueillette de mûres sauvages. Un bel accord qui, en coulis accompagnera le filet de canard coupé en tranches. Je vous montre cela dans le pas à pas !

Exceptés l’aubergine blanche, le potimarron, la laitue pourpre (et les herbes aromatiques ajoutées à ma recette : du potager), filet de canard, haricots secs, girolles, crottin de Chavignol, pommes, pêche blanche, grenade et vin de Châteaumeillant, ont été ramenés de mon petit tour au marché de Saint-Amand, le 7 septembre dernier. D’où l’arrivage de mes nouvelles recettes sous le titre Miam Berry « Assiette du Marché » Les bons produits des producteurs locaux, et spécialités qui ont de fait une traçabilité. Depuis l’ouverture de mon blog, je vous présente les marchés où je vais, où je m’approvisionne en produits du terroir pour les cuisiner, via mes pas à pas photos et articles partagés 😉


Ingrédients pour deux :

  • Un beau filet de canard (peau retirée)
  • 1 barquette de girolles
  • 2 pommes
  • 1 pêche blanche (ou autre fuit de saison)
  • Mûres des bouchures (coulis)
  • 1 orange non traitée
  • Quelques graines d’une grenade
  • Huile d’olive
  • Aromatiques : coriandre, thym
  • Sel & poivre du moulin

1. Préparer les champignons : les nettoyer sous un filet d’eau, couper les pieds et mettre entre deux feuilles de papier absorbant. Dans une poêle avec un filet d’huile d’olive, faire revenir avec les herbes aromatiques. Réserver.

2. Couper en quartiers les pommes, la pêche et l’orange : faire revenir dans une poêle avec un peu de beurre. Puis réserver dans une assiette.

Préparation du coulis de mûres

Une bonne poignée que j’ai mise à cuire dans une petite casserole avec un peu d’eau et un soupçon de sucre en poudre. Une fois cuite, le jus a rendu et s’est épaissit. Dans une passoire très fine, filtrer pour n’en recueillir que le jus. Réserver.

3. Découper le filet de canard en tranches et mettre dans la poêle qui vient de cuire les agrumes, 4 minutes sur chaque face (selon votre goût). Saler, poivrer.

Commencer à dresser deux assiettes. Vous pouvez accompagner avec une purée « maison » par exemple : ici, j’ai mis un écrasé de pommes-de-terre (allongé avec peu de lait) dans un emporte-pièce et j’ai terminée par les champignons et quelques feuilles de coriandre.

Honneur au « Châteaumeillant » que je cuisine volontiers avec les viandes en sauce.

Les vendanges ont commencées à Reuilly, à Sancerre et chez ce producteur qui fait en Châteaumeillant rouge, blanc et rosé (apéritif préféré des femmes, souvent). Une année de qualité , à ce qu’il s’en est dit.

3/4 d’heure avant de le servir, le mettre à température ambiante dans une carafe, il va ainsi se développer davantage en arômes. Celui-ci que je ramenais du marché – Producteur Didier LASAUZAIS (Sidiailles), chez qui les vendanges vont commencer à partir de cette fin de semaine.

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anne-Marie dit :

    Bonjour Muriel,

    Votre assiette du marché, vous me donnez très envie de la cuisiner aussi. Je vois et reviens vers vous.

    Bonne continuation, belle rentrée et bel automne à Miam Berry, j’adore !

    Aimé par 1 personne

    1. Muriela dit :

      Merci Anne-Marie 😉
      Bonne idée !

      J'aime

  2. Vivien dit :

    Muriel, qu’appelez-vous bouchures ?

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Bonsoir Vivien 😉

      Intéressante question qui va être l’occasion de publier un article prochain. Ce qu’en Berry nous appelons « bouchures », se sont des haies naturelles qui ont pour but de séparer d’assez importantes parcelles cultivées et pâturages, au cœur de notre campagne berrichonne. Des haies vives pas très hautes d’ailleurs, constituées d’épineux tels que ronces, mûriers, aubépines. Du Sancerrois (le Cher) à la Vallée Noire (l’Indre) et plus loin encore, elles s’écrivent et s’appellent différemment, mais leur racine reste. Je ne développe pas au-delà, attendu que j’envisage un article, de fait.

      Merci pour la question, Vivien, bonne continuation.

      J'aime

  3. Kévin dit :

    J’ai envie de tout goûter de votre blog, j’adore, comme la personne précédente.
    Continuez 😉

    J'aime

    1. Muriela dit :

      C’est fait pour, Kévin !

      J'aime

  4. Frédérique dit :

    Quand nous étions enfants dans la famille près de VIJON on allait en saison cueillir des mûres, ma mère faisait beaucoup de confiture. Je n’ai pas repris ses habitudes, une vie plus moderne dans notre couple. Merci pour cette recette, sûrement excellente cette assiette du marché, Muriel.

    Passez un bel automne, il arrive bientôt, encore merci pour votre très sympathique blog culinaire.

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Merci Frédérique, pour ce témoignage ben sympathique ! Oui Vijon, petite commune de l’Indre, je connais pour y être allé à plusieurs reprises. Retrouver l’authenticité des gestes de personnes qui avaient un certain savoir-faire, celles et ceux que nous avons croisé, qui nous ont appris la campagne berrichonne et bon nombre de ses valeurs humaines autant que ses traditions, j’aime.

      Du coup, ça nous fait souvent des adultes grands enfants qui pérennisent fidèlement, qui ont encore un besoin de se relier à la nature, aux choses et gens vrais.

      Belle saison à vous aussi, à vous tous !

      J'aime

  5. François, grands villages dit :

    J’irais bien au marché samedi si, Muriel, vous me disiez où se met le stand de ce producteur de Chateaumeillant. Merci, grand merci à vous!

    Supère assiette très gourmande avec le vin de pays, merci encore, bel automne.

    J'aime

    1. Muriela dit :

      En prenant par le collatéral gauche, François 😉

      Il y a un peu de cela, le stand se trouve en allant dans l’allée toute à gauche, et pour me faire encore plus précise, après le stand de produits artisanaux dérivés des abeilles. C’est l’épouse qui s’y trouve et pour la dégustation, ne pas venir trop tôt, elle commence à partir de 11 heures.

      En fin de cette semaine, les vendanges commencent, me confia-t-elle. Le stand se trouvant au marché ou pas en cette période en dépend directement : dans ce cas si vous voulez vraiment, réitérer…

      J'aime

  6. Valérie 18200 dit :

    Coucou Muriel,

    Merci pour les saveurs que Didier veut cuisiner le Week-end.
    Nous te faisons de gros bis tous les deux notre belle âme amicale.

    ps: nous te téléphonons aujourd’hui!

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Un homme en cuisine, tout un poème ! D’autant que nos grands chefs se conjuguent le plus généralement au masculin, n’est-ce pas ? Bon, le féminin aussi 🙂

      Comme cela ne sortira pas du département, Valérie, j’avoue que le côté « Nounours » d’un homme qui prend la relève en cuisine, j’adore !

      J'aime

  7. Valériane dit :

    Coucou Muriel 😉
    Je vais la faire dès samedi, un peu de piment d’Espelette ?
    Bisous!

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Bonsoir Valériane, heureuse de te lire par ici 😉
      De toutes façons, le piment d’Espelette et bon
      partout, j’en mets à toutes les sauces et c’est
      sans doute un oubli pour cette recette

      N’hésites pas à me dire comment tu as trouvée.

      J'aime

  8. Ginette dit :

    Merci pour vos recettes appétissantes !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s