Route Des Vignobles Cœur de France

Comment la Route des Vignobles
a-t-elle commencée ?


La  belle route touristique des Vignobles du Cœur de France est un itinéraire empruntant les petites routes de campagne qui vous emmèneront à la découverte des appellations

20170826_100706
Dionysos : séjour en Turquie 

viticoles. Un itinéraire choisi pour faire connaître à la fois les vignobles et lieux méconnus du Berry. De Sancerre à Châteaumeillant, en passant par Menetou-Salon, Quincy, Reuilly et même Venesmes et Vesdun.

Un circuit de découverte qui s’étire le long des 170 kilomètres qui réunissent environ 300 producteurs. La Route des vous montrera toute l’étendue du patrimoine et terroirs. Visiter le Berry par le tourisme œnologique, c’est une autre façon de découvrir notre province côté « Nature ». L’une des bonnes routes à suivre ! 

Au fil des pages, aussi, je vous emmène, par mes escapades gourmandes. Il vous reste à rallier légendes et lieux chargés d’histoire, côté vignobles. Voilà une idée de balade extra !

____

Dans la région, la culture de la vigne remonte à un peu plus de deux mille an.

Pline l’Ancien et Grégoire de Tours en mentionnent l’existence dans leurs écrits.
C’est au XIIe siècle que les vignobles du Centre prennent leur essor, principalement
grâce aux nombreuses abbayes de la région.

Hormis le Sancerre, les vins du Centre étaient peu connus il y a quelques années.
Ce n’est plus vraiment le cas désormais et ils se font vraiment connaître tant pour leurs
qualités aromatiques que leur typicité plaisante.


En effet, à chacun son terroir !

Commençons par le plus méridional « Châteaumeillant » dans le Boischaut sud.
Découvrir la randonnée 2017…

RDVCHATEAUEILLANT

Une vingtaine de viticulteurs exploitent le gamay et les pinots gris et noir.
Le rosé dit « p’tit gris » a fait la renommée du vignoble, tandis que les rouges sont issus de l’assemblage du gamay et du pinot noir.

En remontant vers le nord, le vignoble de « Reuilly »


Par des randonnées au pays et ma participation aux festivités des 80 ans du vignoble en 2017, son marché et sa très belle église romane

RDVREUILLY

140 ha installés sur des coteaux de marne calcaire et hautes terrasses de sables et de graves. D’appellation contrôlée depuis 1937, se sont aussi 7 communes qui jouxtent le confluent du Cher et de l’Arnon. S’y exprime magnifiquement le sauvignon.
On élabore aussi des rouges fruités, peu tanniques : un régal !

Quincy » s’étale sur les rives du Cher

À peine passées les dernières maisons de Preuilly, me voici déjà dans le vignes de Quincy.

C’est le  vignoble qui a le plus d’ancienneté.

Après avoir eu comme image la perspective sur le vignoble de Preuilly (non pas Reuilly), allons à Quincy qui s’étend sur 180 hectares. Là encore, le sauvignon resplendit, surtout en fraîcheur et finesse des arômes.


« Menetou-Salon » aux sobres tanins

IMG_3550Un vignoble sur sols calcaires et non loin, un château de la route Jacques Cœur.

Le vignoble est planté sur des sols calcaires, le sauvignon présente de fait une minéralité moins austère et aussi plus suave. Majoritaire à 60%, il se partage un terroir de 400 hectares sur 10 communes : rouges légers, harmonieux et tanins très sobres.

« Sancerre » lieu prédestiné à la vigne

Au-dessus de la Loire, sur une vaste étendue de
2 500 hectares et la balade s’aventure dans les
vignobles.

12096529_711634878969496_7085062824056132524_n

Vaste étendue, oui ! Prenant tour à tour 14 communes ce n’est pas rien  et c’est ici que le sauvignon trouve ses plus belles expressions via des blancs fins et alertes et notes végétales : rouges vinifiés à partir du pinot noir, fruits rouges à dominante de cerise et de griotte.
Grégoire de Tours fait mention de ces vins dès 582, mais c’est au XIIème siècle que les moines augustins développent le vignoble.

Les vins du Berry accompagnent tous les produits de la mer, ainsi que les délicieux fromages de chèvre régionaux tels « crottin de Chavignol », « pouligny-st-pierre » et « pyramide de valençay ».

Et ces vignobles plus modestes,
mais renaissants…

« Venesmes »

VENESMES

Un vignoble qui renaît !

Vindemice à consonance gallo-romaine qui littéralement signifie  » le pays des vignes ».
Des religieux eurent-ils a entretenir le vignoble de ce village du Cher, situé à mi-chemin entre St-Amand et Bourges ? Probablement !
De fait une histoire de vignes dans les tonneaux, un vignoble du XIXe siècle qui, autrefois, occupa près de 200 hectares décimés depuis ravages causés par le phylloxéra, alors qu’en 1974 disparut le dernier vigneron.

« Vesdun »

IMG_8108

Je pense être en mesure de vous en dire davantage sur la petite parcelle, lors d’un retour de pays. Si entre temps vous passez par ici, n’hésitez pas. Ceux qui me connaissent comprennent la raison de cette rubrique ouverte. Depuis celle-ci, vous pourrez toujours vous inspirer. Et puis je tiens à vous remercier. Je découvre des messages depuis plusieurs jours qui me font vraiment plaisir.

VIGNESVESDUN

Quincy, Reuilly, Sancerre, Valençay, Menetou, Châteaumeillant…

quelle a été votre plus belle découverte sur la route des vins du Berry ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s