Atelier « Semis » & « Repiquages »

AVRIL – Confinement & Potager


Cette année le potager s’est équipé davantage pour semer l’été et l’accueillir bientôt : 3 mini-serres et une petite serre normale pour d’autres nécessités : rangement, terreau, ….
Tout s’y développe bien depuis la première semaine d’avril où elles m’étaient livrées à mon domicile (sans contact), avec la nouvelle tondeuse : « Espace Émeraude ». Dans un autre post, je vous raconte le petit souci de démarrage quant à l’ancienne tondeuse.

Je dis avril mais en fait, vu qu’il y aura pas mal à faire, je continuerais les prochaines étapes sur le même article, plutôt que d’en ouvrir de nouveaux. Les semis que j’ai fait sont donc pour le moment à l’intérieur.

Les couvercles sont percés, ce qui laisse passer l’air et l’eau aussi (mesuré). Les rabats se terminent par une poignée à tige, dont le système permet des niveaux d’ouverture et de fermeture complète.

Deux jours après la livraison des serres, le temps de leur faire place propre puis de les installer en partie potagère, je démarrais les semis. Par contre, pas à même la terre mais en godets, en contenants biodégradables, en caissettes et autres comme corbeille (pourpier) et petits accessoires sympas (cerfeuil…), je trouve que je maîtrise mieux ainsi, que je vois mieux ce que je fais.

Ce modèle de serre s’emboîte et selon le nombre de parties que l’on rattachent les unes aux autres. Cela se fait très facilement. On termine par deux embouts (ou pas) à mettre de chaque côté pour refermer les extrémités. Là aussi, c’est au choix puisque les embouts sont une option et dans ce cas, l’assemblage n’est pas fermé sur les côtés. Je les ai achetés pour bien protéger les cultures. Les semis que j’ai fait jusqu’à présent sont en attente à l’intérieur, préparant ainsi la seconde phase du potager du printemps puis de l’été.

De la germination…

La chaleur est essentielle, et j’ai placé un thermomètre pour surveiller cela. D’ailleurs, cette semaine du 20/26, le matin lorsque j’allais relever les couvercles, c’était assez surprenant de voir à quel point cela fait réceptacle a température élevée (+ de 20 °C), vu les journées que nous avions et les nuits assez clémentes. Quoi qu’il en soit, les semis ont vite germés tous (quelque chose comme 3 jours après). L’arrosage, c’est uniquement de l’eau de pluie et 1 second récupérateur de « 300 l » a rejoint le premier. C’est vrai qu’avec les périodes de sécheresses qui sévissent de plus en plus sur nos latitudes, et en terme de durée de celles-ci, lorsqu’on compare aux précédentes, les réserves d’eau pour arroser en quantité suffisante jardin et potager, ce qui n’est pas négligeable.

Semis Œillets d’Inde
Semis des poireaux
Capucines variées

Poivrons
&
Courgettes

Basilic & Cerfeuil

A gauche le repiquage de courgettes –
A droite, repiquage de la Laitue Batavia dorée de printemps.


La salade, ça pousse tout seul ! C’est le premier légume à planter si vous vous lancez dans un potager. Vous ne risquez rien, sauf de la voir monter ! Ce dont elle a besoin, c’est d’un sol meuble et riche, ainsi que des apports d’eau réguliers, en l’arrosant au goulot, puis ensuite, je paille au besoin pour ralentir la cadence.

Ci-dessus, un semis de Batavia de printemps. Un panier déco que je vous montrais abondement fleurit, s’est reconverti en réceptacle pour salade à couper. Le panier a été nettoyé de sa culture précédente. Il est à présent remplit de terreau bio, sur lequel je semais directement. Je vous montrerais en une photo quand la salade sera arrivée à bonne proportion. Il y a aussi la feuille de chêne très intéressante pareillement.

En fait, j’en sème ou j’en plante en les décalant de 15 jours (dès mars pour les salades d’été : à l’abri) pour repiquer en place en mai-juin, ou à la mi-avril avec les merveilleuses journées ensoleillées que nous avons cette année. Espacer les rangs de 30 cm. 5/6 semaines plus tard… Quel plaisir de couper et ramener en cuisine une salade du jardin, qui n’aura pas été traitée !
Je ne sais pas vous, mais je consomme énormément, avec des vinaigrettes, sauces à base de yaourt et petits accompagnement tels que peluches de pimprenelle, etc. Vous me le direz dans vos commentaires 😉

Batavia, laitue, scarole, feuille de chêne… Sans salade d’été, pas de potager / balcon ! Mais les salades d’hiver ne sont pas en reste, via la chicorée et la laitue d’hiver.

Repiquage de Tournesols

Sont Soleil & Soleils

J’écris toujours en majuscule « Soleil », c’est ainsi que je l’écris depuis 1991 en termes astrologiques. Le Soleil est le père nourricier du principe de toute vie.

Le « Soleil » est symboliquement représenté par le Tournesol, cette très haute plante qui, des champs que je croise sur mes randonnées à vélo, forment, à perte de vue, les paysages compacts depuis notre douce France. J’ai de nombreux visuels, je vous partage quelques-uns d’entre eux, c’est ici.

6 Tournesols pour tourner leur majestueux disque d’or vers l’Est, en direction du… levant 😉

°°°°°°

La phase des semis passée, ce fut le repiquage. Selon leur développement, je verrais s’il faut les changer une seconde fois, avant leur mise en place au jardin.

Repiquage de première nécessité 😉 : 6 Soleils – Pour masquer un jour à fleurir au fond du potager.

Fin du repiquage ce dimanche 26/04 : 4 courgettes – 4 poivrons.

J’ai anticipée, quant aux courgettes qui ont été semées dans le même pot et qui se sont bien développées depuis la première semaine d’avril. Elles sont dans du biodégradable pour être misent directement en place, d’ici une quinzaine de jours.

Je n’ai pas fait de semis de tomates, j’irais les chercher au marché, après les Saints de Glace.

Quelques semaines plus tard…

Dans un précédent article je disais vous donner des petites nouvelles du développement des semais faits – ci-dessus. Nous sommes à J -1 du déconfinement et ce matin après le gros orage consécutif qui n’a eu de cesse de s’abattre sur le Saint-Amandois toute la nuit durant, je fais au matin de ce 9 quelques photos qui vont devenir « souvenirs » d’ici quelques temps…

Dans la continuité…

9 mai : le basilic est en attente dans la serre (encore 1 semaine et il est bon pour repiquage et rempotage).

Les courgettes ont bien profitées depuis la photo des semis réalisés…

Comme vous le voyez, la photo demande de réduire à présent l’arrosage. Elles vont bientôt être prêtes à replanter avec un petit système goutte-à-goutte.

Cerfeuil
Poireaux

Semis de pleine terre – Avril

Petits pois nains – Mais pour ne pas que le feuillage s’affesse au sol comme souvent (puis finit par plus ou moins pourrir aux racines), cette année j’ai placés 3 tuteurs bambou (jardin) pour chaque pied tout au long des deux rangs. Et puis plus commode pour récolter.

6 rangées de pommes-de-terre : dans le prolongement du potager.

SEMIS FLEURS :

Croissance des Œillets d’Inde

de l’Alysse odorante


Ipomées bleues – Capucines – Belles de jour – Pourpier – Tournesols

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Maurine dit :

    Ça donne presque envie de brailler. C’est tellement beau tes remplissages semis 2020!
    Très contente de voir débuter ta saison 😉

    J'aime

  2. Muriela dit :

    Coucou Maurine, j’espère que tu te confines bien toi aussi.
    Courage amies et amis, nous en avons toutes et tous besoin en cette période 😉 !

    J'aime

  3. Lionel dit :

    Très intéressant comme article Muriel. En effet, super l’atelier des semis et du repiquage!
    Tu y a surement mis ton week-end entier, là 😉 De beaux résultats amie!

    J'aime

  4. Clarisse dit :

    Coucou

    Depuis el confinement tu te mets en 4 pour le potager et presque pas à la cuisine. C’est vrai que nous avons profité beaucoup des belles journées, assignés à domicile, pour travailler ai jardin, j’ai fais du télé-travail sur la tablette, du bonheur !

    Chez nous, semis d’une quinzaine de tomates, des radis, un petit peu de basilic aussi, mais je n’arrive pas à faire venir les oeillets d’Inde, car je suppose que c’est pour tes plants de tomates ……
    Bises, bonne semaine 😉

    J'aime

  5. Biobelyse dit :

    C’est agréable et créatif 🙂 mais c’est pas mal de boulot le repiquage 😉

    Tu as un peu de tout des essentiels à ce je vois et je parie que le basilic embaume déjà un peu 😉
    On a semé à l’intérieur de la serre les tomates, elles sont déjà belles, il n’y plus qu’à attendre les saints de glace. Et on a de la prèle en ce moment, alors on prépare les bidons pour les faire suivre en décoction, une prépa d’anticipation, Muriel. C’est très bien la prèle, l’ortie, la consoude…… tu fais ?

    J'aime

  6. Maurine dit :

    Testé en partie t approuvé !
    Merci pour le pas à pas atelier que
    je trouve convivial.

    J'aime

  7. Francine, Thaumiers dit :

    Coucou Muriel, tu en es où depuis, à ton rythme ?
    Donne-nous un peu de tes nouvelles, ça nous ferait plaisir!

    Pour nous c’était hier le repiquage d’annuelles et tomates, mais pourvu qu’il ne gèle pas d’ici là …….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s