Vive les Rois !

Vous avez dit Épiphanie ?   

 

Cette année, le « 6 » du calendrier chrétien et le premier dimanche de janvier sont fusionnels, ce qui n’est pas toujours le cas. Alors à vos galettes ! 

On se réunit pour le partage de la galette des Rois, tout en revenant sur la tradition.
Certains d’entre nous ne vont pas laisser passer ce dimanche, pour savourer cette délicieuse : quelle sera t-elle pour vous et quel que soit le symbolisme quelle incarne… Vous me suivez ?

Un mot…

Le mot « épiphanie » est issu du grec épi (au-dessus) et phainomenon (phénomène), mais aussi dérivé de phainostai (être visible).

Pour la tradition religieuse, cette fête à une double signification : en Orient, elle célèbre la naissance de Jésus et son baptême dans le Jourdain. En occident, la naissance de Jésus ayant été fixée au 25 décembre, l’Épiphanie célèbre le baptême du Christ, son action et l’arrivée des Rois Mages à la crèche de Bethléem, guidés par l’Étoile (du Berger, soit Vénus : 1ère étoile à s’allumer le soir, la dernière à s’éteindre au matin).

L’Épiphanie symbolise donc la venue au monde d’un Messie et la reconnaissance de celui-ci.

 

Les Rois Mages…

Selon l’histoire la plus répandue, celle qui du moins nous est parvenue au travers d’une abondante lecture (non canonique) à leur propos, est celle qui fait arriver les trois Mages à Bethléem, y adorer le sauveur et lui remettre les cadeaux que nous connaissons. Mais, parmi les très nombreuses versions, est une autre que j’ai retenue de bon cœur car elle me parle bien davantage…

L’histoire des Rois Mages est celle de trois astrologues venus d’Orient, sur dos de chameaux solidement harnachés. Ils suivirent l’Étoile qui les guidèrent tout au long de leur cheminement. Ils auraient fait d’abord leur entrée sur le marché de Jérusalem afin de collecter, moyennant quelques pièces de monnaies, des informations sur la probabilité du lieu où était né le petit Jésus. Puis ils continuèrent jusqu’à Bethléem, sans perdre de vue l’Etoile qui devait les y conduire…

Quelques semaines avant leur arrivée en Galilée, par leurs calculs savants, ils repérèrent un phénomène, pour seule configuration astrale, une conjonction Jupiter-Saturne annonciatrice le la naissance d’un enfant roi, d’un sauveur. 

Symbolisme, alliance entre astroLogie et astroNomie, l’aspect céleste devait être LA révélation, le message d’incarnation. L’astronomie nous émerveille, nous touche en plein cœur lorsque nous regardons d’une pleine conscience (Soleil) vers le Ciel…

Selon la tradition populaire, on lit lors de la messe de ce dimanche, la lecture de l’arrivée des Rois Mages.

 

Tradition populaire restée très vivace…

La coutume en effet, veut que l’on se partage en famille ou entre ami(e)s une galette dans laquelle notre boulanger a inséré une fève… Va-telle tomber dans votre assiette ? 😉 Dans ce cas, vous allez être couronné(e) au hasard de la distribution des parts, aborderez la couronne en carton… Vive le roi ou la reine !

À ce sujet, Tacite rapporte que du temps des romains, un roi était tiré au sort, mais n’avait de pouvoirs que le temps du repas. En fait, cette tradition-là trouve sa genèse dans le culte antique du Soleil, époque du Solstice d’hiver, que représente la galette rondement dorée comme le Soleil et savourée. 

Les Saturnales correspondent à l’exile de Saturne, alors qu’à cette date du 6 janvier, le Soleil gravite sur le 15° du Capricorne, signe naturel de Saturne. Ceci nous ramène donc à l’exil saturnien – Les Saturnales – et leur légende.

C’est pour fêter ce Soleil hivernal qui fait suite au Solstice et les fêtes qui, autrefois, donnaient lieu à d’importantes célébrations en l’honneur de Saturne. Le 6 janvier, les dieux solaires orientaux ou grecs étaient fêtés, comme Osiris ou Dionysos. 

La période de Carême pour les chrétiens, commence le jour de l’Épiphanie, alors que la tradition de la fève  des rois est d’origine païenne. C’est cette dernière qui est fêtée, tradition au cours de laquelle était tiré au sort un roi avec de vraies fèves. En fait, cette fête n’a aucun héritage romain, gaulois ou celte. 

photositeberryaucoeurdefrance
Reconnaissez-vous le lieu où j’ai photographié les Rois Mages qui arrivent à Jérusalem ? 

 

lesroi11

D’après mes photos : reconnaissez-vous
qui est Melchior, où apparaît Balthazar et puis Gaspard ?

roisma13

Autrefois la coutume des rois subsistait chez les chrétiens : la veille de l’Épiphanie, dans chaque cathédrale, les chanoines élisaient un roi parmi eux et l’installait en grande pompe sur le maître-autel, où chacun venait lui offrir des présents. Un festin que ce roi présidait, couronnait ce jour de réjouissances.

Le récit de l’évangéliste Mathieu ne dit presque rien quant aux Rois Mages : si ce n’est qu’ils connaissaient les Écritures, les constellations, les comètes ( Mathieu 2 : 5-6).

À l’image d’une étoile pour guide, leur apparition dans le Nouveau Testament s’avère fugace, car il n’est pas mentionné le passage à Jérusalem, mais celui de leur prosternation devant Jésus à Bethléem.

 

Dans le Berry, une tradition

On faisait découper le gâteau par une jeune fille ou une femme célibataire.
Les morceaux étaient rassemblés sous un napperon, et la plus jeune fille procédait au tirage. Issu de mon livre des symboles, connaissiez-vous cette tradition berrichonne ?

  • À l’intérieur de la cathédrale Saint-Etienne à Bourges, vous pourrez la chapelle où sont représentés les Rois Mages dans un magnifique vitrail. 

 

 

Puis après les  illustrations
de Mages qui ont beaucoup voyagé… 

Il est singulièrement question de galettes en cette période de l’année nouvelle, c’est le moment de les partager !

 

La tradition s’est présentée chez moi,
lors du goûter dominical de ce 6 janvier…

epiphanie3

epiphanie2Avez-vous remarqué celle-ci accompagnée d’une couronne de couleur et non pas couronne dorée comme habituellement ?

À ceci quelques mots pour expliquer qu’il s’agit d’une « Galette Solidaire » qui pour la première année, ont fait leur apparition dans de nombreuses boulangeries de France. Teintée originalité qui change un peu, est associée à ce genre de galette des Rois une action caritative, un événement culturel se déroulant en cours d’année dans la ville où s’est achetée la galette.

J’adore l’idée !

 

epiphanie7

 

 

epiphanie1

Une salade de fruits de Noël
aux saveurs bien assorties,

accompagne la galette…

 

epiphanie5

Appréciables et rafraîchissants, je suis resté sur les fruits de saison encore sur nos étales après les fêtes de Noël passées. Gorgés de vitamines ces fruits !

* La Carambole que je mettais déjà pour le chaperon, j’ai réitérée pour son fruit à la fois décoratif et rafraîchissant (l’étoile).
On la consomme après avoir pelé les arrêtes.

* La Grenade que j’ai coupée par la moitié pour extraire les grains rouges de son enveloppe, qui colore le jus de ce dessert exquis.

* Le Kaki consommé mûr à souhait, sa chair est sublime, aussi fondante qu’une tomate Rose de Berne – l’exotisme en plus.

* Un Pomélos : j’ai un peu regretté de ne pas avoir trouvé, alors qu’il y en avait à Noël, le rafraîchissant Pitaya, et la Mangue…

* Puis le Kumquat que l’on consomme cru ( avec ou sans la peau, qui complètent agréablement la salade de fruits. Préparé, le Kumquat devient sirop ou confiture/marmelade. Peut également être confit.

* Le Litchi dont l’origine du nom est issu du mandarin lhizi, qui signifierait « quitter la branche ».  Je terminais par le Fruit de la passion, déposé à la cuillère sur le dessus des bananes et kiwis.

* Je terminais par le Fruit de la passion, déposé à la cuillère sur le dessus des bananes et kiwis.

 

Allez-vous fêter vous aussi les Rois ?

Ferez-vous une galette maison ?
Allez-vous l’acheter à votre boulanger ?

 

25 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Martine dit :

    Cette tradition est encore très suivie. On aime partager une galette et je collectionne les fèves.

    Je vous souhaite un bon dimanche Muriel, aux visiteurs aussi.

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Chère Martine,

      Oui, la tradition perdure, elle rassemble amis, famille dans la convivialité, le partage.
      Merci pour vos bons vœux, et pareillement !

      J'aime

  2. Julien dit :

    Chez mes arrières grands- parents qui vécurent toute leur vie dans le Berry, ma mère m’a souvent dit que la veille de l’Epiphanie au dîner et le jour, ils allumaient quelques chandelles. Je ne sais pas si ailleurs cela se pratiquait aussi?

    Nous aurons une galette à la frangipane demain midi.

    Bons rois !

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Merci Julien ! Je ne connaissais pas cette coûtume, très intéressant de vous voir partager vos anecdotes, les uns les autres.

      J'aime

  3. Jérôme dit :

    Bonne fête de l’Epiphanie tous !

    Nous ne laissons jamais passer la tradition chez nous. Donc la galette nous réunir à ce 6 janvier. Bel article Muriela .

    Les mages dont parle l’Évangile seraient des rois : les rois mages. Ils étaient au nombre de trois : Melchior, Gaspard et Balthazar.
    C’est les noms qu’on leur a donnés au VIème siècle.

    Le chiffre 3 est très symbolique, il symbolise d’abord les 3 continents : Asie, Afrique et Europe (qui étaient les seuls connus à l’époque). C’est aussi l’image des trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet. Le chiffre 3 représente aussi le nombre de cadeaux qui selon l’Évangile étaient au nombre de 3 : l’or, l’encens et la myrrhe. 

    Bonne et heureuse année Muriel :-))

    Aimé par 1 personne

  4. Vivien dit :

    Superbe article Muriel, merci à vous et bons rois.

    Plus le temps pour une galette maison, je vais aller à ma boulangerie. Je ne collectionne pas les fèves, je sais que d’autres le font 😉
    Je préfète celle briochée et les cousins qui arrivent avant midi, j’y vais tut de suite.

    Bises à vous, bravo pour votre site !

    Saint Amand Montrond.

    Aimé par 1 personne

    1. Muriela dit :

      Bonjour Vivien, merci pour votre commentaire !

      Il y a en effet des amateurs qui collectionnent, d’une Épiphanie à une autre, les fèves de leurs galettes. Il y en a de réellement belles, et puis aussi, cette possibilité de se rendre directement chez son boulanger et lui demander si il a sa une collection à vendre : le plus généralement, il s’agit de fèves « type BD » / Astérix, etc. … mais aussi, de vrais petits sujets jolis. Pour ma part, je ne collectionne pas non plus, mais je ne ressens rien de bien particulier dans les fèves BD. En revanche, des fèves, en existent autant que de galettes à savourer pour l’occasion.

      Alors qu’elle soit passée ou future (2020)… Bonne Fève !!!

      J'aime

  5. Pierre dit :

    Bonjour tous

    La galette, si on fait la tradition, ce n’est qu’aujourd’hui, après le 6, ce n’est plus 6 aspirant. La présenter aujourd’hui fait vivement la différence, qu’elle soit en lien avec le jour. Nous on la présente au moment du goûter.

    En bons astronomes les mages observèrent les étoiles et en répétant une différente des autres qu’ils interpréteront comme un présage important. Ils suivent le déplacement de cette étoile qui les mènent à l’étable où le Jésus vient de naître et ils apportent des cadeaux.

    J’identifie Melchior comme le plus âgé = le premier personnage de gauche. Balthazar est probablement le personnage de couleur. Dont Gaspard est le troisième.

    Bonne journée Épiphanie tous!

    Aimé par 1 personne

  6. Bernard dit :

    Je ne fais pas de galette qui prend beaucoup de temps de réalisation. Très coloré, nous l’avons ramenée du boulanger a 9 H.

    Muriel superbe vitre nouveauté de site, peut on mettre partager des photos nos photos dessus?

    Bonne année à vous et à votre famille 😀

    Aimé par 1 personne

  7. Didine dit :

    Dans la bible se sont des mages et non pas des rois mages et le nombre de 3 est imaginaire, une invention catholique.
    Bibliquement il est venu des mages apportant des offrandes. Lisez la bible !

    Autrement bonne galette a vous, très heureuse année Muriela 💋

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Bonsoir Didine,

      Vous avez raison, j’ai lu la Bible et « c’est écrit »… Mages et non pas les Rois Mages 😉
      Par contre, il est bien question de Rois Mages pour la chanteuse Sheila.

      J'aime

  8. Muriela dit :

    Il s’est fait des partages avec la galette et des commentaires aussi… Cela fait vraiment plaisir de vous lire ! J’y reviens cette semaine.

    J’ai fais comme vous, cette année, n’ayant pas eu le temps pour autre chose car rentrée en Berry très récemment.

    > Parmi vous, qui a opté pour une « Galette solidaire » ?
    C’est celle-ci que je proposais à mes amis au goûter. Je continue l’article à ce propos.

    J'aime

  9. Eric dit :

    Dans ma boulangerie habituelle, c’etait l’effervescence dimanche autour de la galette des rois.

    Aimé par 1 personne

  10. Luca dit :

    J’aime bien votre façon de présenter les articles. Je ne par le pas de l’apparence qui est souvent jolie avec vous Muriel, mais de vos articles, ils sont recherchés.

    Merci 😀

    Aimé par 1 personne

  11. Cecile dit :

    Bonsoir Muriel

    Merci pour ces partages enrichissants et vos photos qui invitent à tant de bonheur de faire dans votre cuisine pour ces partages!

    A très bientôt de vous lire dans vos nouvelles escapades de votre site Berry Au Coeur de France et celui culinaire.

    Amitiés

    Aimé par 1 personne

  12. Lucie Gargilesse dit :

    Muriel nous nous verrons sans doute cette année !

    Nous allons certainement découvrir sur ton blog des articles aussi intéressants que celui des mages, dans ta continuité web 🖥⌨🖱😍
    Pour ma part j’ai complètement délaissée Facebook, je me suis mise à laquelle depuis 1 an, je continues mes lectures.

    Tes photos sont magnifiques et tes articles, je les adore… on te retrouve franchement dans ce que nous pouvions partager avant. J’espère vraiment encore retrouver ces partages d’amitiés, même si ils doivent passer par tes sites Muriel.

    Ces vitraux sont superbes, je ne vois pas où c’est. C’est Érode qui se trouve sur l’une de tes photos. La conséquence des ces actions a renforcée le soupçon des mages, il me semble …… …

    Comme chaque année en famille nous avons fêté les rois autour d’une délicieuse galette frangipane, la meilleure que nous trouvons. Nous ne sommes pas pour les couronnes de brioches au fruits confits et ma famille est plutôt traditionnelle, même pour cuisiner. Mon frère a eu la fève et mon père à boudé une bonne partie car depuis deux ans c’était lui le roi de la famille ce 6.

    Que 2019 te protège de touts désagréments et que nous puissions continuer avec toi amie 📅🕯📝📸

    Aimé par 1 personne

  13. Emilienne dit :

    Très bel article 😉 j’adore !

    Merci beaucoup, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire Muriel !

    Aimé par 1 personne

  14. Armelle dit :

    Les vitraux sont de Tours, ils sont magnifiques!

    Quel bonheur de les trouver sur votre blog en mêle temps et dans le thème de l’Epiphanie!
    Elle a été fêtée mais nous n’avions pas de cidre mais du mousseux.

    C’est du cidre ?
    Superbe article!

    Amitiés à vous Muriel.

    Aimé par 1 personne

  15. Jean-Claude dit :

    Bonjour. J’ai beaucoup aimé votre article !
    On voit tout de suite les gourmands !!!

    Nous étions avec des cousins nombreux autour de la table le 6. Ma soeur a trouvée la fève et à mis la couronne.

    Merci pour vos agréables sujets publiés Muriel.

    Aimé par 1 personne

  16. Marie dit :

    Très belle galette ! Merci !

    Quel type de fève ?

    J'aime

    1. Muriela dit :

      C’était une galette solidaire, annonçant un événement culturel dans la ville où a été achetée cette succulente frangipane !
      L’événement culturel se rapportant à la 26e Rencontre des 2CV 2019, c’est donc une roulante sur ses quatre roues qui a été glissée par le boulanger, alors que ce fut la surprise entière, jusqu’au moment du partage.

      J'aime

  17. Famille Martinat 36 dit :

    Superbe article publié !

    Merci beaucoup Muriela, très intéressant de vous lire.

    LongueS et très belles gourmandises de Miam Berry.

    Aimé par 1 personne

  18. Christine dit :

    Merci Muriela pour cette belle convivialité Épiphanique, elle est superbe.

    Excellent!!! La nôtre était aussi frangipane.
    Merci 🤴👍

    Aimé par 1 personne

  19. Brigitte 36 dit :

    Trop cool, le temps de la galette des rois est de retour.

    J'aime

  20. Jean Deval dit :

    Je suis la galette, la galette.
    Je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier😀

    Coucou Muriel!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s