Un goût de légende…

On est totalement d’accord : le « Mazagran » c’est le pied !

Celui-ci présente l’avantage d’être recto-verso. J’adore !
Je l’ai shoppé pour donner de l’œil à cet article, ainsi qu’à l’étagère d’angle de cuisine que je viens d’installer.

Rassemblés ici, ces cuivres miniatures apportent un peu de couleur dans l’un des angles. Si comme moi, vous aimez les cuivres en cuisine, sachant se faire aussi discrets que décoratifs, n’hésitez pas ces quelques touches inspirées. 

À sa genèse, le mazagran s’inscrit par une date et une latitude. C’est son histoire que l’article vous conte et pour l’illustrer, quelques jours avant Noël j’ai cherché-trouvé un mazagran aux couleurs du Berry. Voici !  

masagranrectoverseau

 » Tout commence durant la conquête de l’Algérie.

Le 3 février 1840, quatorze mille Arabes commandés par un lieutenant d’Abd el Kader assiègent, dans le village de Mazagran, cent vingt-trois chasseurs, placés sous les ordres du capitaine Lelièvre. Les Français – tous des Berrichons – ne sont délivrés que trois jours plus tard par une colonne de secours.

Lorsque le siège fut levé, le Dey de Mazagran, en signe de paix et d’amitié, offre aux vainqueurs le traditionnel thé à la menthe. Ce dernier est alors servi dans de hautes timbales coniques en argent. Parmi les militaires invités par le Dey, se trouvait un officier originaire de Mehun-sur-Yèvre. Lorsqu’il retrouva ses foyers et qu’une fabrique de porcelaine fut créée dans sa ville, il se souvint…

Il pensa que cette timbale, réalisée en porcelaine, conviendrait très bien à la dégustation du café. Et Charles Pillivuyt la fit réaliser. Ils baptisèrent l’objet du nom de la ville où était née l’idée. Le mazagran s’impose tout de suite. Très épais, il conserve longtemps le liquide brûlant à température.

À l’origine

Certains mazagrans étaient aussi fabriqués en verre, pour déguster la « bistouille », mélange de café brûlant arrosé d’alcool. Les porcelainiers du Berry en fabriquèrent jusque dans les années 1920.

Mais en 1930, on ne le trouve déjà plus que dans les brocantes. François Guillaume est à l’origine de sa renaissance : il était à la recherche d’un objet original à disposer sur la table du président de la République, Albert Lebrun, lors de son passage à Bourges, en 1938. Le mazagran redevient à la mode ! 

En 1955, grâce à Étienne- Martin Guillaume, le mazagran fait des petits : c’est l’invention de la mazette qui pouvait entrer dans les machines à café de l’époque…. Plus tard, il sera doté d’une anse bien pratique pour ne pas se brûler les doigts.

L’élégant récipient, souvent appelé topette par les gens d’ici, a été copié dans le monde entier mais, selon la formule consacrée,  jamais égalé.
N’est-ce pas dans les modèles bien de chez nous, que se dégustent les meilleurs petites gouttes dans un bon café ?


Remerciements à la Manufacture Pillivuyt
Porcelainier Français depuis 200 ans
18500 Mehun-sur-Yèvre
___________________________


Cela fait penser que c’est bien la saison de se réchauffer…

Pour votre café,  êtes-vous plutôt mazagran ou tasse ?

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Des Coreziens dit :

    Je vous fais part de ce que je ressens.
    Le café chez nous on le boit dans des tasses coreziennes mais votre bel article transmet l’envie soudaine de se munir d’aussi jolis mazagrans de pays.

    Site culinaire super le Miam Berry!

    J'aime

  2. Xavier Valet dit :

    Merci Muriela !

    Le Berry est vraiment magnifique.

    J'aime

  3. Aladeniseindre dit :

    Bonjour

    En voilà une jolie légende !

    J'aime

  4. Laurence dit :

    Je ne connaissais pas le nom mazette.

    J'aime

  5. Jaquotte dit :

    Bonsoir Muriel.

    Très belle et prospère année culturelle à vous, c’est bien annoncé par les derniers billets consultés.

    Je viens sur votre blog depuis le commencement de décembre, et je n’ai pas remarqué que les sujets des grandes photos du haut comportaient aussi des articles, que je devais cliquer sur vos images pour les lire.

    Merci, je vais revenir car j’aime beaucoup votre blog pour sa simplicité et son design . J’ai des sujets qui m’intéressent aussi et comme les personnes venues, je laisserais des commentaires.

    A une époque il était assez courant de trouver des mazagrans par 6. Ils étaient sans doute en porcelaine et je ne me souviens pas de qui les produisaient. Maintenant on les commande sur internet ou on en trouve de jolis quelquefois au hasard d’une brocante, mais on regardera s’ils ne sont pas ébréchés.

    Nous on est plus tasses à café et on est 6 alors le choix est plus abondant pour les tasses.
    Je crois que les mazagrans sont aujourd’hui remplacés par des bogues.

    J'aime

  6. Jean-Claude dit :

    Bonjour. Les mazagran se trouve encore, on s’en procure dans les magasins à thé et café, les magasins à vaisselle et par exemple la porcelaine de Limoges propose des achats en ligne.

    Joli mazagran berrichon et cette histoire que l’on connaît peu. Je précise que je suis aussi Berrichon à Châteauroux.

    Beau blog, j’aime beaucoup le style traité des articles et le blog lui même, simple et plein d’efficacité. Bonne année Muriel, bonne année à tous 😉

    J'aime

  7. Thérèse indre dit :

    Bonjour tous.

    Moi j’ai entendu parfois qu’il n’y a pas plus berrichon qu’un mazagran.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s