Légumes et Canicule

Revoici ma plume dans cette rubrique. Je n’écris qu’à la plume depuis fort longtemps déjà. C’est ainsi et c’est même un besoin lorsque je rédige un billet, plutôt qu’au stylo. Je ne saurais dire pourquoi ce choix qui s’impose de façon aussi naturelle à moi. Aujourd’hui, elle vous propose une lecture que je fis le week-end du 1er mai, depuis le jardin.

Un ami l’a écrit déjà de l’an dernier, dans un commentaire du blog que vous parcourez en ce moment. Avec le réchauffement climatique de plus en plus prononcé d’une année à l’autre, c’est en effet toute une réorganisation et pratiques de bon sens à faire nôtres, à repenser pour nos jardins. Non seulement nous ne pouvons que nous adapter aux exigeances de ces bouleversements annuels, nous adpater à ces changements, nous nous devons de préparer jardin et potager, compagnons de notre quotidien, à traverser au mieux une canicule de plus en plus ponctuelle, même lorsqu’elle se présente d’assez courte durée. Le Centre de la France n’y échappant pas, j’ai eu une pressante envie de me procurer l’ouvrage Bio égrainant le bon sens et la culture raisonnée, au gré des 96 pages.

L’auteur Blaise Leclerc, expert en ses termes, explique savamment comment préparer notre espace potager au réchauffement climatique en adoptant une nouvelle conscientisation de chaque instant, jouer avec les dates de semis, …

________

Au sommaire :

Préambule

  • Le réchauffement climatique – ses causes
  • Adapter son potager au réchauffement – la gestion de l’eau
  • Limiter le réchauffement tous ensemble – être cohérents
  • Annexes

En première partie : l’auteur Blaise Leclerc démontre les causes d’un réchauffement cimatique bien établies.

Dans un mouvement de réflexion plus collectif, nous prenons conscience en effet de façon récurente, de la gravité du sujet, quand bien même nous l’évoquons dans son contexte global. Aussi, tous les éléments nous sont donnés, éléments majeurs qui sont de véritables fils rouges ouvrant notre réflexion, aidant notre compréhension. Les causes majeurs du réchauffement et de ses problématiques, sont indéniablement liées à une accumulation de certains gaz dans l’atmosphère, décrit Blaise Leclerc, au premier rang desquels le gaz carbonique, provenant majoritairement de la combustion du pétrole, du gaz naturel et du charbon, au développement industriel et à notre mode de consommation.

Gaz à effet de serre, véritable terreur, de même que méthane et protoxyde d’azote sont pointés du doigt en page 10. Impressionnant ! Cette excellent ouvrage ne s’éloignera pas de mon potager, c’est certain, tant il regorge de sages conseils à remettre au goût d’une culture de nouvelle ère…

Au coeur de notre préoccupation, continuant à parcourir les sujets, je relève ici : en quelques décénies, nous avons brûlé ce que la planète avait mis des millions d’années à emmagasiner dans ses roches (pétrole, gaz, charbon) /p. 10.

On le voit, via le graph ci-dessus, la pluviométrie des sept dernières années est très variable. Les déficits de 2016 & 2017 eurent des conséquences sur la disponibilité en eau pour l’irrigation des jardins potagers, les sources naturelles ne coulant plus dès le mois de juillet. Ce graphique ne montre que la pluviométrie annuelle.

En seconde partie : l’auteur nous livre des solutions pour préparer le jardin potager à une adpatation au réchauffement climatique, ce chapitre fait le point sur l’essentiel.

Selon de grandes thématiques, Blaise Leclerc détaille tout un panel d’organisations et de parades propres à limiter les difficultés et autres déboires auxquels nous somme le plus souvent confrontés, en périodes de sécheresse, voire de canicule. Il nous partage ses astuces quant à une meilleure gestion de l’eau au jardin, il nous apprend à pailler efficacement, à intervenir de façon différente au moment des arrosages (système de goutte-à-goutte, oyas et autres pratiques fortes efficaces.

Il aide nos choix et accompagne ceux-ci selon la Terre nourricière limitée des espaces cultivés, en tenant compte surtout des légumes à privilégier parce que espèces légumières plus adaptées aux fortes chaleurs, pour ne pas dire fournaise. Comme je l’écris au début de l’article, c’est tout un espace nature à « repenser » en fonction. Se départir par exemples de nos plus anciennes habitudes qui n’auraient plus cours, au regard de ce que nous connaissons désormais et faire preuve d’adaptation en fonction.

Nous tourner ves les espèces moins exigeantes en apports d’eau s’accompagnent de fiches sélectionnées et détaillées comme celles passant pour être les adaptables aux problématiques caniculaires : du semis à la plantation. Egalement dans le livre, il explique comment tenir au mieux de sa forme le portager en période hivernale. Chaque article comprend une photographie et plus encore, de nombreuses idées qui se veulent avant tout très efficaces.

En fait il est beaucoup question d’adaptation, dans l’ouvrage. Déposé au pied du premier artichaut qui a rejoint le potager ce printemps.


En troisième partie : est une invite à limiter le réchauffement ensemble.

Blaise Leclerc est docteur en agronomie et jardinier depuis 40 ans, spécialisé dans les relations entre l’agriculture et l’environnement. Il cultive son potager dans le sud de la France et se trouve donc en première ligne face au bouleversement qui s’annonce.

Bonne lecture !



Légumes et Canicule :
Adapter le potager au réchauffement climatique

Blaise Leclerc
Format : 20.9 x 1 x 20.8
ISBN 9 782360 985838
96 pages en français
14 €
16/03/2021
Aux Éditions Terre Vivante

21 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Val de Marne dit :

    Merci a vous Muriel 💕

    J'aime

  2. Gérard, Argenton/Creuse dit :

    Je ne connaissais pas le conseil urinaire, sympa ! Tu vas t’y mettre, sérieusement Mumu 😉 ?

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Non Gérard, je ne vais pas m’y mettre, du moins je vais y réfléchir. Car vois-tu, en ce moment, c’est le chat du voisin qui pose culotte dans l’allée du potager.

      J'aime

  3. Géraldine Toubet 36 dit :

    Coucou Muriel !

    Moi aussi j’aime beaucoup ce genre de livre de jardin. Faits en très bon usage, amie !
    Bisous, à très bientôt.

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Bonjour Géraldine,

      C’est entendu 😉 !

      J'aime

  4. Brenne dit :

    Quoi, tu as déjà mis les piquets à tomates ? Et demain, tu plantes ?
    Bisous !!!!!!!

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Bonjour chère Brennne,

      Par chez toi comme chez nous dans le St-Amandois, il pleut sans discontinuer et très probablement que les plants de tomates ne seront pas installés avant le 15 mai. En revanche, les piquets, eux sont pointés depuis cette semaine. Avec la pluie tombée récemment, c’est plus facile de bien les enfoncer en terre.

      Bonne fin de semaine à toi.
      Ps : coup de chauffe samedi & dimanche 😉

      J'aime

  5. Suliman dit :

    Ce livre me plairait si j’avais à bâcher un potager, ce qui n’est pas le cas! D’après les descriptions publiées, comme dit la personne précédente, il est genre complet et sûrement très intéressant!

    Bon jardinage Muriel 😉

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Oui, il l’est vraiment en effet ! Tout y est très concis et facile à mettre en pratique, au cas par cas si je puis dire ainsi.

      J'aime

  6. Larguenet Partricia, 36 dit :

    Beaucoup de sujets qui m’interpellent aussi, j’ai un jardin de taille moyenne, mais je ne suis pas bio et j’aimerais pourtant suivre des conseils cités. L’été c’est vrai que nous ne le passons plus vraiment sans qu’il soit rythmé par des sécheresses, je me souviens il y a 2 ans, nous avons perdu beaucoup de plants.
    Sur votre site de tourisme, vous en parlez de cette canicule. En début d’été on pense souvent que l’on va y échapper et elle se déclare si soudainement, elle nous laisse sans franchement grands ressorts.

    Je vais me le procurer, on verra avec mon petit mari, les pratiques à essayer. Merci beaucoup Muriel.

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Je vais me le procurer, on verra avec mon petit mari, les pratiques à essayer.

      Le livre est très abordable et en effet, je me doutais qu’il te plairait aussi.

      J'aime

  7. Valérie dit :

    Il a l’air très complet. Merci Muriel 🌺

    J'aime

  8. Valberry 36200 dit :

    Coucou Mumu, bonsoir, j’espère que tout va bien à Saint-Amand, bises de nous trois 😉

    Dans notre potager du Pêchereau, la gestion de l’eau ça nous connaît. Rien ne s’évapore, on paille à mort et l’eau, comme tu t’en doutes, arrive de notre puits. Même pas de récupérateurs d’eau de pluie, ce puits n’est jaùais à sec depuis 8 ans que nous l’avons fait nettoyer par un ami sourcier qui habite à Bazaiges.

    Gros, grands bisous re …………

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Dans notre potager du Pêchereau, la gestion de l’eau ça nous connaît. Rien ne s’évapore, on paille à mort et l’eau, comme tu t’en doutes, arrive de notre puits

      Tu as la chance d’avoir un puits, quel bonheur, en plus d’un joli petit patrimoine ! De nombreuses coures et jardins du Berry en possèdent encore un.
      Lorsque je vais dans l’Indre, c’est incroyable la concentration de puits que j’y rencontre, même davantage que dans le département du Cher, qui lui, a encore un peu de puits en bord de RD : par exemple avant d’entrer sur la commune de Chârost (qui est à proximité de l’Indre d’ailleurs)…

      J'aime

  9. Bioamour dit :

    Bonsoir,

    Suite des messages précédents, la canicule sensibilise pas mal. J’ai voulu chercher ce qu’écrit un internaute, connaisant bien votre autre site, j’y suis abonné par mail d’ailleurs!
    Je pense que c’est ce lien :
    https://berry-aucoeurdefrance.com/2019/06/27/canicule-et-foret-apaisante/
    – à moins que ce soit celui ci : https://berry-aucoeurdefrance.com/2019/07/20/ca-part-a-vau-leau/

    C’est juste que cet auteur qui transporte le parasol jusque dans son potager est génial! Nous avons bien du mal à nous défendre de quelque chose dont tôt ou tard nous connaîtrons. On ne sera jamais vraiment à l’abri, malgré tout ce que nous pourrions changer de nos habitudes, pour faire le plus joli pied de nez à la canicule. On ne pourra pas toujours tiliser ces nombreuses astuces intelligentes, un toute petite partie, plus sûrement!

    Ce bouquin me plait, je le commande sans tarder. Merci à vous Muriel, service sympa 😉

    J'aime

    1. Muriel dit :

      Bonjour,

      Oui, je me souviens des deux sujets menés à bâtons rompus ! Nous ne sommes pas à l’abri, en effet, de rouvrir les discussions dans les semaines à venir…

      Ce n’est pas facile toujours, en effet, mais parmi les judicieuses astuces que partage Blaise Leclerc, en sont qui paraissent évidentes.

      J'aime

  10. Famille MAZIERE dit :

    Muriel, j’ai passée la commande du livre, je le reçois bientôt et je revindrais sur votre site pour partager un point de vue. Amitié!

    J'aime

  11. CALVAIN Philippe dit :

    Merci, cet article est excellent, j’adore ces sujets abordés et on n’a pas toujours de quoi nous référer comme pratiques astucieuses comme dans celui là.

    Bonne journée Muriel!

    J'aime

  12. Cyclotouriste du centre dit :

    Que c’est bien de mieux faire, vivre au naturel!

    J'aime

  13. Marie-Jeanette Aude dit :

    Bonsoir, ce livre est dédié aux amoureux du bio. Je l’ai acheté en avril et il est truffé de bons conseils pros. C’est mon mari qui se l’est commandé et nous ne pouvons plus nous en passer pour tout ce que nous faisons. On a essayé les allées avec les premières tontes que nous avons faites en fin d’avril. Cela fait joli dans un potager et réduit les adventices.

    Bien vu chère Muriel!
    .;-)

    J'aime

  14. Fidorbiote dit :

    Coucou Muriel 😉

    Nous avons fait la commande , il nous intéresse beaucoup.
    Passe une très belle journée, bises !!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s