Miam Berry 2021

Et puis voici le we de Pâques, encore bien particulier cette année… Pas question de grandes retrouvailles en famille, de voyager loin, puisque nous sommes à nouveau sommés, à partir de lundi 5 avril, d’une distance kilométrique, d’un retour avant l’heure pour ceux qui pensaient partir (j’en étais).

S’il est vrai que nous sommes nombreux à penser que nous aurions dû être confinés plus tôt, au lieu de l’être à pour les fêtes Pascales… et par après qui sait, nous n’avons pas d’autre choix que d eprendre notre mal en patience. Il ne faudrait pas que cela nous fasse oulier que le Printemps, lui, est bien là, avec ces nombreuses journées quasi estivales depuis plus d’une semaine durant.
Même avec les grandes réunions exclues à nouveau, même si c’est encore une fois compliqué et triste, que les enfants soient loin ou non, que nous y pensions chaque jour, je me dis que la philosophie qui a toujours été mienne de profiter de chaque instant, de chaque jour et quoi qu’il en soit, est de ne rien remettre à plus tard, mais plutôt, continuer d’avancer, est une bonne philo.

En attendant les jours autrement bien meilleurs, un peu de chocolat croqué au nom de la tristesse ambiante

Pas non plus de faire impasse sur le respect des traditons, à Pâques, on mange de l’agneau, cette année aussi, le semi-confinement n’y changera rien… Quelle que soit la façon dont il se décline et la façon dont nous le cuisinons…

À deux reprises cette semaine, WP envoyait sur les deux sites des statistiques en hausse. C’est petite satisfaction comme une autre, mais un essort de fréquentation est toutefois plaisant pour un webmaster ou blogueur qui sait le temps passé aux publications. Les comentaires ont été nombreux en mars et je vous en remercie très chaleureusement encore. Le blog à 2 ans. Ce qui me plait à l’alimenter, c’est d’avoir trouver un créneau entre celui-ci et mon site touristique. Les deux sont conntés Berry. Il y a pléthore de blog culinaire, mais je me suis aussi rendu compte qu’une plus grande majorité d’entre eux ne jouissent pas d’un jardin et d’un potager. Cela n’est pas le cas pour Miam-Berry, qui non seulement cultive ses fruits et légumes, il est traditionnelement cultivé bio, l’idéal, le bonheur !!

Voici pour l’instant…
Une bonne continuation à toutes et tous 😉 !