Phase de vie au jardin – VI

Ces essentiels moments et scènes de vie
que je passe…

Année 2023
Phases de vie IIIIIIIV, V, VI
___________

Un cadeau spécial offert en cette seconde quinzaine de Janvier dépassée, la neige en Berry et la magie de l’hiver… Me fait rédiger ma matinée passée au jardin. Le premier article 2023 relié à une phase de vie nouvelle. Et puis, rien de tel qu’un bon hiver tel qu’ici, pour nos jardins et potagers et vergers. Ça glisse un peu les amis, prudence !

Comment est-ce chez vous ?

L’hiver est une saison chargée de féérie, de mystères, de fêtes. Celles-ci terminée depuis le tout premier jour de janvier, et voici un autre visuel, bien différent celui-ci, il s’entoure de nature et d’une pensée particulière pour certains de mes amis qui me disent ne pas aimer cette saison, l’hiver.

L’histoire commence par les augures très matinales. Le Berry s’et réveillé sous la neige et a chaussé ses skis… Il n’en faut pas beaucoup, de flocons, pour émerveiller le Berrichon. Elle est tombée cette nuit du 18 janvier. Comme un mercredi prompt au changement de ciel, la neige à fait en Berry son apparition. Les 4 h dépassées, éclairage extérieur (16 %) comme une nuit de Pleine Lune. Cependant, dernier croissant, mais aussi, Mercure n’est plus rétro en Capricorne et peut de fait expliquer – sous un tout autre aspect – ledit « changement » côté météo 😉 Dame neige à un regain d’énergie… traçant la voie à la NL en Verseau le 21.

L’arroseur arrosé

Premier hiver pour le Rosier : blanc sur blanc sans faute de goût !

Ne les oubliez pas !

Par une froidure sibérique en latitude 46, 43 N, je ne me suis pas approchée davantage de la merlette, j’ai zoomé, sans beau résultat, ce n’était pas le jour.

Après avoir pris en direction de l’allée aux pas non perdus, je fais constat du bain d’oiseaux, qui, lui aussi, a pris cette nuit son quartier d’hiver. L’eau que je leur distribue régulièrement, n’est plus que glace ce matin. Alors qu’à l’arrière de la maison, lesdits oiseaux, s’ils sont invisibles, sont cependant audibles : les mésanges.

Dissimulées par un fouillis de branchages du vénérable forsythia, elles ne montrent pas un seul soupçon de plumes. Aussi, je leur est préparé un repas copieux pour grands frimas, qui réchauffe : graines de tournesols bios (semés l’été dernier) dont elles raffolent, graisse mélangée à de minuscules bouts de jambon, de l’eau qui coule de source, accessible depuis la fenêtre de la cuisine.

4 oubliés ! A chaque problème, une solution… à chaque solution… Bref ! Ici, d’épais coussins de chaises dès ce printemps.


À votre avis ?

Et si on se disait : un rosé bien frais ?
Nous voudrions voir dans les villages
une chair expliquant Homère aux vignerons…


À la Saint-Vincent qui aura lieu 4 jours plus tard, il est un proverbe disant que ce jour là,
l’hiver se reprend ou se rompt la dent.

Jeudi 26/01

Cette année l’hiver semble tenir bon. Il a neigé sur le Saint-Amandois dans la nuit, bien qu’en moyenne quantité. Mais le froid s’est installé et le paysage environnant est blanchit de part et d’autres.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Reginad dit :

    Ma foi , un jardin bien endormi.
    Merci por ce plaisir de vos partages Muriel.

    Bonne journée.

    J’aime

  2. Marion dit :

    L’été, il est vraiment agréable de passer du temps au jardin, mais par temps neigeux….

    J’aime

  3. Toulonaise dit :

    Merci pour cette découverte bien jolie. Vous avez encore la neige dans le Centre ?

    J’aime

  4. Gillou dit :

    Oh génial pour le souvenir neigeux plus tard, Mumu 🌨❄️

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s