Attentive à la biodiversité du jardin

En nombre,
ils s’invitent au jardin de Miam Berry Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

J’ouvre mes ailes… Depuis des Lunes, probablement même depuis toujours, je m’intéresse voire me passionne à l’univers des papillons (« en vrai » comme disent les enfants, ainsi que sur de jolis objets, des gravures, timbres, livres, vêtements…). J’en ai d’abord rencontré de nombreux au cour des mes randos, que je vous partage depuis 2011 déjà, bien avant la naissance de ce site. Tout papillon m’évoque instantanément le symbolisme d’une grâce aérienne, la transformation, le changement au fil des saisons. C’est d’ailleurs ce changement qui donne leurs ailes aux papillons et j’en suis fan.

Depuis l’année 2008, plus aucun produit phytosanitaire n’entre au jardin et au potager, ce qui fait que le changement se produit positivement et visiblement d’une année à l’autre. C’est un choix volontaire et responsable et, si même à petite échelle au cœur de cet espace de bonheur que je cultive, d’où je fais cohabiter une partie potagère avec une partie généreusement fleurie, cet espace où s’épanouie la biodiversité est devenu une philosophie de vie dont je ne saurais me départir à présent. Véritable lieu de vie qui attire tout un petit peuple d’amis, productif et beau via la pollinisation des abeilles et des papillons. Le petit peuple piaf aussi, non sans une certaine fidélité. J’en parlais très récemment, je pense que ce petit peuple est très à même de développer une mémoire des lieux. Pour cela, il y a bien des Lunes que j’oublie les pesticides (peste) et autres produits chimiques.

Reconnaissons-en quelques-uns…

La première sélection de photos provient de mes rencontres faites au jardin.
Vidéo : la Piéride du chou ou du navet.

Repas du jour : sur les Lavandes,
l’un de leurs mets les plus prisés

Cliquez pour agrandir

D’une subtile légèreté aérienne, je croise et photographie ces heureux hôtes touristiques et graciles comme autant d’esprits incarnés de voyages et autres périples, à plus ou moins longue distance. En termes de symboliques, ils traduisent bien sûr la résurrection au sortir de leur chrysalide, et par leurs couleurs et leur mobilité une flamme, inlassablement attirés vers la lumière. Tout ceci les personnifient. Regardez les papillons, Ils ont souvent des couleurs vives. Ils sont associés à l’idée de réjouissance, de luminosité. Vive les papillons de toutes natures que nous croisons !

Je ne dirais pas « chasse aux papillons » car j’ai grand respects pour eux qui, au premier rayon solaire et climat réchauffé, n’en finissent pas de nous émerveiller de par leur extraordinaire diversité. Ces volatiles sont les bienvenus dans mon jardin, attendu que papillons et autres bourdonnants s’affèrent inlassablement sur une nature non traitée. En macro se sont chaque fois de merveilleux instants que je ne manque jamais de saisir, soit sur mes randonnées, soit au jardin, des moments instantanés ô combien délicieux et dont je me délecte assurément, dès le retour d’Avril-Mai. Natifs de l’air, je vous remercie de papillonner d’une si belle manière !!

Soigner les papillons

La lavande papillons, cette jolie lavande hâtive avec ses inflorescences violettes-parme, voici leurs bractées évoquant les papillons. Je la taille 1 fois l’an après sa floraison, sécateur en main, pour la débarrasser des tiges fanées. Puis à la cisaille, pour harmoniser ce qui dépasse.

C’est qui ?
Une « Petite Tortue » bien sûr !

Régalant ses papilles d’un Œillet d’Inde, lui-même faisant du bon aux estivales tomates.
On ne saurait faire plus Solaire.

La Petite Tortue (ou Vanesse de l’ortie) – Bordée de son liseré bleu

Du vif argent,
Recto/Verso

Ces adorables papillons, tous confondus et qui aiment virevolter à qui mieux-mieux par beaux temps, par contre la sécheresse n’est pas bonne pour eux. C’est pourquoi dans le potager mais aussi au jardin d’agrément, j’ai installé des soucoupes d’eau à mi-ombre d’ensoleillement.

Il s’agit bien de la même espèce, mais ce devait être mâle et femelle au restaurant. Alors que celui de gauche semble si différent de couleurs les ailes déployées, rien est moins sûr, cette différence n’est qu’apparente. En effet, les ailes rabattues, la prise de vue montre bien le caractère de famille.

Durant tout l’été 2016 je l’ai rencontré virevoltant allègrement au jardin, sans pouvoir l’approcher une seule fois, tant l’espèce aérienne est plutôt de nature vif argent. Ce petit paillon semble être assez timide. Dès qu’il sent que l’on s’approche, il prend la fuite. Faisant, c’est seulement en ce Ier jour de Septembre, et toutefois parce qu’il vaquait à ses occupations de déjeuner en partageant le couvert avec un autre, au sommet d’une fleur de trèfle cuite par le Soleil, que très délicatement, j’ai planté mon zoom en le déployant à 200 mn de la zone photographiée. Du coup, n’attendant pas qu’il m’échappe, j’ai beaucoup perdue en netteté et ouverture de focale (par rapport au second papillon).

.

La « Belle Dame »
pausée comme une fleur

Comme je suis très patiente et observatrice, j’attends sans désespérer de la voir de retour. D’un ourlet de massif du jardin.

Zinia était cet après-midi deux oreilles attentives, écoutant les révélations faites par la Belle dame : observé dans 46 % des jardins. Qui aime beaucup la fleur de zinia notamment.

La photo ci-contre remonte à 3 ans. Il n’est pas d’été sans que je replante cette annuelle de ses belles teintes vives.


Au jardin : 25/06/21 – le lumineux Citron posé su le rebord d’une fleur de liseron – lui-même parti à l’assaut de l’arcade d’entrée du potager.

Un visiteur ce 19/08/21 – 11 h 23′

En réalité, j’ai vu davantage de papillons virevolter au jardin, que j’ai pu en photographier. Dans l’instant « T », pas toujours à proximité le portable, le temps que je retourne à la maison le chercher, … et des ailés, rarement patients (excepté quand casse-croûte »). Quoi qu’il en soit, j’eus le temps, avec ce tout premier « Amaryllis  » (Pyronia Thitonus), en fin de matinée, sur un ramassis de menthe sauvage et de lianes de chèvrefeuille. Bien identifiable par ses ailes fauve orangé à large bordure brun foncé.


Papillons photographiés
sur randonnées…

Balades le long des routes de campagne du Berry, à vélo, tout en découvrant et apprenant à reconnaître différents papillons tels ceux que je rencontrais – ci-dessous.

Campagne de Dun-sur-Auron (18) : Au duplex d’une scabieuse,
le Demi-deuil femelle et la Zygène

Géomètre à barreaux : Soye-L’église (18)

Ci-dessous, le Sylvain : Collégiale Le Magny (36)
Photographié recto/verso

En entrant sur la commune 


Entre Marçais et Saint-Amand (18), fin d’après-midi. En équilibre sur une fleur de trèfle, le Demi-deuil mâle

Le Flambé : Châteaumeillant (18). Dommage pour l’avant-plan en surexposition. « Flambé » aux ailes barrées de noir, et sa petite bande bleue discontinue que l’on distingue toutefois.

Avant Bigny (18) : à gauche : « Tabac d’Espagne« .
à droite : « Amaryllys« , ou à un détail près le « Myrtil bande sombre à ocelle.

Une fois avoir stationné le vélo, sur l’accotement entre Fosse-Nouvelle et en direction de Loye-sur-Arnon (18). Si le mâle est de couleur citron, ici, il s’agit de la femelle Gonepteryx reconnaissable en blanc-verdâtre

Très occupé à Vorly (18)
Tabac d’Espagne

Saint-Just (18) : avant de descendre la rivière
le Paon du Jour
avant de rejoindre la rivière.

Pour ne pas trop me charger sur le parcours, j’avais laissé le zoom à la maison et dans le sac à dos, n’était que l’appareil. Je n’ai pas pu approcher le « papillon Aurore » comme je l’aurais voulu. Je connais bien ses réactions, il se pose très rarement et sinon, n’a de cesse de virevolter en tout sens.

Leurs repas préférés

Au jardin, je fleuris aussi pour que les papillons viennent s’y nourrir. Assurer ainsi davantage de floraisons qui puissent les attirer en tant qu’insectes pollinisateurs. Au jardin d’agrément, on pense naturellement au buddleia, ainsi qu’à la céanothe missionnés tout l’été. Des mises en pratique utiles et à la fois écolos.

Nombreux, mais la Lavande est manifestement l’un des plus boulottés. Puis la scabieuse, l’œillet d’Inde et le trèfle rose.

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Jean-Marc dit :

    Trop joli !

    Merci Muriel pour ces beautés de la nature.

    J’aime

  2. Brigitte dit :

    De belles photos Muriel, merci pour ce partage!

    J’aime

  3. Julienne dit :

    Bonjour Muriel, j’aime beaucoup votre blog et les regards croisés que vous publiez. En faisant des liens entre vos recettes, votre jardin et le patrimoine.

    Bravo 👍

    J’aime

  4. Jean-Claude dit :

    Qu’ils sont beaux! Ces papillons sont une poésie pour votre jardin, un régal pour l’oeil.

    Bonne soirée Muriel

    J’aime

    1. Chantal dit :

      Quel bonheur de voir les papillons de votre jardin!

      J’aime

  5. Daniel dit :

    Merci Muriel pour cette découverte, ce doux moment de tendresse et de poésie.
    Je suppose que tu as bien prévu comment aménager ton jardin pour que tu puisses photographier ces jolis papillons.

    Bises

    J’aime

  6. Luc Devauchel dit :

    J’adore ça moi ! Continuez Muriel a enchanter nos papilles et mous publiez vos si jolis hôtes venant dans votre potager.

    Durant les chauds mois de l’été, nos jardins sont animés par de nombreuses espèces de papillons, jolis, ils demandent aujourd’hui notre protection.
    J’ai participer à les décrire pour le recensement en envoyant une modeste liste. Vous devriez vous y mettre Muriel, vous avez une bonne connaissance de tout ça, cela se voit dans vos pages facebook aussi et vos photos sont superbes 🤩👍

    De Gargilesse. Indre

    J’aime

  7. Isabelle dit :

    Magnifique jardin !

    J’aime

  8. Marc Houssaut 36 dit :

    Bonjour et bon dimanche.

    Vous me semblez Muriel accompagnée par les papillons, mais au-delà des moments où vous les photographiez j’aimerais que vous me disiez ce qu’ils vous inspirent ?

    Merci, bon week-end .

    J’aime

  9. Muriela dit :

    Merci Marc 😉

    C’est sa puissance de transformation en fait. J’en ai compris une certaine partie qui accompagne le message du papillon, je le trouve super intéressant !

    J’ai un côté un peu rebelle dans ce qui ne me plait pas trop de mon incarnation. Le papillon pour qui j’ai une émotion particulièrement forte, j’en ai pas mal autour de chez moi, m’aide à comprendre ce qui est à comprendre sûrement. Par exemple le changement (comme mon chiffre de naissance « 5 »), et de m’adapter aux possibles changements de vie, de « transformer ». Je suis attentive aux papillons qui m’entourent, qui sont vraiment au cœur du message.

    Dans le papillon il y a beaucoup de choses et de sens. Par exemple que m’inspire sa vie ? Donc les changements, son côté éphémère (la vie du papillon est courte). Il y a aussi la beauté de ceux-ci, le mystère (avec le papillon de nuit), la grande diversité, l’autonomie. Cela peut donc me parler de moi via mes différentes couleurs, mon côté recto-verso (Verseau), ou bien me demander quel est le papillon qui m’attire plus particulièrement ? En revanche, j’ai horreur du « papillonnage » et de ce qui est superficiel d’une manière générale.

    Bonne continuation.

    J’aime

  10. Muriel dit :

    Amis et abonnés, avez-vous remarqué vous aussi la beauté des paillons de nos jardins cette année ? J’en ai surpis 1 tout de noir à taches blanches, mais il me semble avoir reconnu le « Sylvain ». Le second se présentait marron et légèrement mauve irisé sur le haut des ailes.

    J’aime

  11. Patrick Guézin dit :

    Merci Muriel pour votre passion pour les papillons, la belle diversité que vous nous partagez ; j’adore!
    Parmi cela, je n’en connais de vue que deux, paon du jour et naturellement piéride du choux que nus croisons aussi très souvent chez nous à Dampierre en Crot.

    Amitié, et continuez ce très beau Berry publié, merci beaucoup!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s