Phases de vie au jardin – II

Ces essentiels moments et scènes de vie
que je passe au jardin…

Année 2019
___________

Novembre

Les nombreuses festivités augurant le 25 novembre, honorant les Catherinettes et Sainte-Catherine, perdurent. Pour la bonne jardinière que je suis, j’ai, dans un premier temps, reçue la commande passée quelques jours avant et comme le temps s’y prêtait guère (en averses), j’ai patienter, et c’est seulement hier – 26 novembre, que je me réjouissais à préparer avec soin son emplacement définitif, et terminait par un paillis de protection hivernal, et terminait mon petit rituel en enfouissant à son pied des minéraux (Aventurine & Cristal). Planté plein Soleil et une très bonne terre. Le figuier ne demande pas davantage.

Pour seconde plantation au lendemain de la Ste-Catherine 2019, ce fut des Crocus-Safran, comme je le mentionnais quelques jours auparavant. J’ai hâte de voir ces deux nouveaux hôtes élire domicile et prospérer abondamment. Il s’agit de 2 lots (25 crocus chacun), chaque année, je varie les expériences. Au moment où je rédige mon article, ça y est, tout est planté côté jardin d’agrément cette fois. Une épice culinaire précieuse que j’apprécie énormément !!

8, 9 & 10 novembre : C’est cadeau ! Quelqu’un est venu au jardin lors de mon long week-end à Chartres, et y a déposé ce ci-dessus…

De retour en Berry le lundi soir, nuit tombée, ce n’est que le lendemain matin, ouvrant les volets de la cuisine donnant sur le potager, que j’ai eu la belle surprise. De fait, j’ai mis la citrouille en attente au garage, quant aux chrysanthèmes en pots, ils distillent de leurs couleurs au sein d’une ambiance végétale à mi-chemin entre la fin de l’automne et le début de l’hiver. Bon, j’ai eu depuis des nouvelles de l’aimable Berrichon désireux de lire sur Miam Berry une recette de Citrouillat.

Vendredi 1er, en me rendant au jardin pour cueillir quelques herbes aromatiques pour une recette à préparer, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir ces rosés des prés. Chaque année à ce même endroit, ils réélisent domicile.

Ils ne s’implantent pas dans les parties potagères cultivées, mais en ourlet du potager, là où le soleil y est plus timide et où la fraîcheur est retenue par une haie : la terre, à cet endroit, rejoint un peu celle forestière, avec un peu de mousse d’ailleurs. Comme la recette que j’allais préparer était justement un assortiment de champignons, je les aies ajouté aux girolles, ceps, trompettes de la mort.

On l’appelle aussi « Agaric champêtre« … Ses lamelles, étroites et serrées, sont roses chair au début, puis s’obscurcissent pour prendre une coloration brun noir au fur et à mesure que le chapeau s’étale. Avez-vous fait déjà ce type de rencontre dans votre jardin ?


Octobre

Lundi 14,

et 28 °C à Bourges…

Cette dernière quinzaine du mois aura eu raison d’un réchauffement climatique dans le Centre de la France et de fait, le refleurissement abondant au potager, via les douces journées ensoleillées et parfois, dès la matinée. Lorsque je repense encore à l’état de la Sauge Ananas en août (à fleurs rouges), de même que la sauge ci-dessous, puis ainsi les voir si bien reparties…

Lorsque je suis arrivée ici, trois abeilles qui vaquaient à leurs occupations. Lorsque je prends l’allée centrale du jardin, ce n’est que parfum, chaque fois que le soleil réchauffe cet petits arbustifs à sauces que sont les aromatiques prenant d’année en année des allures parfois indisciplinées en fin de saison estivale.

ROMARINOCTOBRE2019

Se seront les deux sortes de fleurissements encore visibles en octobre. Après la canicule passée sur les mois de juin, juillet et août, il ne subsiste quasiment plus rien des promesses d’une saison estivale, excepté ce qui est encore généreux d’un automne.

Passifloredupotager

2 images au matin du 05/10 avant d’aller faire du shopping au marché.
Je ne me lasse pas des promesses de la Passiflore. Les fleurs de l’espèce blanche
courant de l’autre côté du potager, plus délicate que celle-ci, n’a pas résistée
aux ardeurs caniculaires – mais elle n’est pas pour autant passée à trépas.
De même, le rosier grimpant (ci-dessous) que j’installais après les Saints de Glace,
a lui aussi résisté. Ouf ! 

SEDUMAUTOMNE

miamberryautomne19

Parmi le spectacle des couleurs de la nature et les bons produits du terroir berrichon, sont les pommes, les châtaignes, qui ne seront pas à l’honneur que dans nos assiettes. Puis le pâtisson et… notre savoureuse, délicate gustative et musquée « Sucrine du Berry », de chaire saumonée à verte et doucement sucrée et, cerise sur cette saveur locale, riche en alpha-carotène et antioxydant… C’est ma préférée !

 

Septembre

Feuilles du tilleul argenté et pots godets de cultures finissent souvent par prendre leur envol en même temps, à cette période l’année. Il m’arrive de retrouver de ces petits godets éparpillés au jardin, surtout après une vent assez rigoureux, la dernière semaine de septembre.

Godetauvent

 

Juillet-Août

 

 

Juin

De la première semaine, le fleurissement du jardin était encore assuré, il était probablement loin d’en dire long sur la suite qu’allait prendre l’environnement proche, alors que la canicule arrivait un peu plus chaque jour passé… 

Echelleenfleurs

Centredetablejardin

BOURACHE2019

Du côté potager, la bourrache continue son fleurissement, mais pour combien de temps ?…

SAUGEMELONSauge parfum Melon prêtre à être cuisinée : qui fut en pleine santé de mai à juin. Repartie elle aussi depuis septembre.

20190608_160247[1]

Semis fin d’hiver : basilique à feuilles larges et semi-double.

Pasteque2019

Comme les 2 plants de Sucrine du Berry 2019, le plant de pastèque à reçu les mêmes soins dès son installation au potager : paillage épais de cosses de cacao, recouvert de prêle. 
Idéale pour se rafraîchir en été, la pastèque ou melon d’eau, exige de la chaleur. 
20190606_180408[1]

Mai

Le bonheur est dans le jardin

Par une météo clémente le 1er mai, à deux pas de la maison, j’ai commencée à m’afférer au jardin. Tout est à y faire et cela met de la poésie dans ma vie !

Je commençais la matinée en ramenant ce que je venais d’acheter quelques minutes plus tôt, les plantes ci-dessous : rosier grimpant « Le Grand Huit » dont le parfum n’a d’égal sa fleur épanouie. D’ici quelques jours, il partira à l’assaut de l’arcade d’entrée du potager et, quelques semaines plus tard, tiendra compagnie à la Passiflore blanche qui a trois ans cette année.

Puis des arômes à foison se préparent, après avoir réinstallé un carré d’aromatiques : Armoise, Hysope, Mélisse, Menthe poivrée, Pimprenelle, Sariette, Origan, Livèche, Fenouil, Bourrache, Sauge pourpre… Tout ce petit monde voit le jour cette année, après avoir agrandit la surface potagère.

Faire et vivre au naturel,
tout un poème !

CULTURES2019

Avril 

Depuis déjà trois bonnes semaines, c’est plutôt frais le matin, nous avons même quelques gelées nocturnes de temps à autres dans le Centre de la France et en autres régions aussi. Il neigeait à Clermont il y deux semaines de cela, le Berry se situe non loin des premiers contreforts du Massif Central.

Au jardin, s’il est fait frisquet en matinée, les après-midi se radoucissent et nous gagnons en températures, avec d’assez belles journées ensoleillées. Un printemps très attendu qui arrive doucement. Mars a commencé la saison de jardinage, je reprends aussi « très lentement » (besoin de rallonge sur mes journées, cette année). Alors j’ai retroussée mes manches pour faire propres sous cette partie ombrée du jardin.

Puis profitons de cette très agréable semaine du 15 au 21, et d’un long we de Pâques quasi estival…

 

Pâques en vue !

PAQUESENVUE2

Notre dimanche : 14 avril en photos

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Yves dit :

    Bonsoir Muriel,

    Je fais mon petit tour du soir et manque rarement de venir découvrir vos nouveaux articles. Je vous souhaite tout d’abord beaucoup de bonheur en mai, cette journée particulière. Ce que je lis, j’aime et je sens aussi ces roses si belles, que vous venez d’offrir à votre jardin. Ah les romantiques !

    Bonheur à vous, à très bientôt.

    J'aime

  2. Jocelyne dit :

    Le potager a repris des forces depuis deux semaines, dur cet épisode de canicule cet été. On a perdu beaucoup de tomates et d’aubergines, on avait planté 5à pieds de tomates et il n’en restait plus que 23 après le plus dur moment du potager. Je ne sais pas pour vous.

    J'aime

  3. Jean-Philippe dit :

    Une chance, notre jardin à bien résisté aussi sous la canicule et comme vous Muriel, nous avons paillé les carrés dès la sortie des gelées. On a beau penser, cela protège beaucoup des intempéries, l’attention que nous portons à n nos travaux de jardinage et d’entretien du potager. On arrosait copieusement le soir avec l’eau de nos trois récupérateurs qui en avril étaient à mi hauteur.

    J'aime

  4. Aline dit :

    C’était trop beau pour que les espoirs se cultivent aussi après la canicule, beaucoup de pertes de légume dans notre jardin, Muriel. Bises et à bientôt 😉

    J'aime

  5. Lionel dit :

     » 2 images au matin du 05/10 avant d’aller faire du shopping au marché  »

    Oui Muriel, je vous ai aperçue mais d’assez loin et je n’ai pas pu ….. prochaine 😉
    Passez une très bonne semaine

    J'aime

  6. Jean-Yves Doucet dit :

    Très agréable à voir, belle page, merci !

    J'aime

    1. Muriela dit :

      Je me suis faite aidée par la nature, trouvée dans mon environnement immédiat. Elle m’inspire 😉

      J'aime

  7. Lilie Tranzault dit :

    Beau jardin !

    J’ai de la sauge dans le jardin en ce moment Muriel, mais pas ananas que je ne connais pas, de la traditionnelle.

    Tres jolie botanique du climat saint-Amandois.
    Miam Berry est  » main verte  » aussi.
    Bonne soirée🍂🍁🍃

    J'aime

    1. Muriela dit :

      J’ai de la sauge dans le jardin en ce moment Muriel, mais pas ananas que je ne connais pas, de la traditionnelle.

      Bienvenue Lilie, merci pour l’inscription à la news. Cela me fait vraiment très plaisir de vous accueillir de plus en plus nombreux dans mon jardin. Tant de belles et bonnes choses à partager encore en 2020 avec vous qui aimez ce modeste blog construit et publié de bonne humeur. Merci les amis !

      La sauge traditionnelle est délicieuse, j’en mets volontiers dans la préparation de certains plats. Ce qui est bien c’est d’en avoir toute l’année, d’autant qu’elle est rarement gélive si vous y apportez quelques soins avant la période hivernale. Ne pas hésitez, non plus, à enlever les rejetons autour, et conserver les tiges au cœur du plant. Cela permet généralement une belle reprise dès le printemps. Moi je supprime aussi les feuilles abîmées et je laisse les plus belles. Ensuite, ce nettoyage effectué, je protège la base avec un peu de carton et quelques pierres dessus pour qu’il se maintienne bien.

      Amitiés berrichonnes à tous 😉

      J'aime

  8. Gégé dit :

    Moi je n’arrive pas a cultiver la sauge qui pourrit au pied quelques semaines après plantation et je ne vois pas a quoi cela tient.

    J'aime

  9. Muriela dit :

    Moi je n’arrive pas a cultiver la sauge qui pourrit au pied quelques semaines après plantation et je ne vois pas a quoi cela tient.

    Deux possibles causes : soit l’excès d’humidité/eau (drainage terre), soit le… taupin, ce petit vers qui s’en prend aux racines des plants. J’ai perdu cette année 2 pieds de tomates à cause de ravageur et je suis retournée aux serres Saint-Amandoises pour remplacer, mais aussi, pas replanter les nouveaux plants dans le trou de plantation des premiers, bien sûr.

    C’est généralement une plante solide. J’ai installé deux plants supplémentaires à la rocaille des herbes aromatiques installée depuis l’automne 2018 – non pas au potager, mais dans le jardin d’agrément.

    Gégé, cela peut-être dû à un excès d’humidité, ou bien le drainage d’eau qui ne se fait pas bien, car en effet, la sauge à tendance à s’affaisser et faire pourrir ses feuilles quand elle ne reçoit pas le soleil suffisant et que par contre, elle reçoit d’avantage d’eau qui ne lui en faut en réalité. L’automne peut améliorer cela car en fait, nous cessons bien davantage les arrosages…

    Bon jardinage 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s