La Route des Vignobles

Cœur de France

Sancerre , fleuron du tourisme en région Centre, ses vins et ses fromages « le crottin de chavignol ». Territoire très connu pour l’excellence berrichonne de ses vignes. On ne s’y arrête pas par hasard. Une association du climat, du terroir et du cépage font que Sancerre règne en maître, le plus renommé du Berry qui déjà, trouva grâce au Duché du Berry. Des hectares de vignes à la ronde, tous plantés en « Sauvignon ». Alors que les rouges et rosés sont issus du cépage « Pinot » – auquel on doit A.0.C Sancerre à l’année 1959. Ce sont de fait des vins secs, vins fruités, devenant excellents après quelques mois mis en bouteilles.

Et tandis qu’Apollon s’affairait à une couronne de fleurs d’immortelles, Bacchus découvrait l’œnotourisme au Pays de Sancerre. De cité Historique, la ville au Nord du Cher déploie des paysages variés. En route pour Sancerre perchée sur son coteau, sans oublier les rives de la Loire, le village de Chavignol – et son très goûteux fromage de terroir – les villages jouxtants, ainsi que le Pays Fort si proche !

Vignobles : 2900 hect. & 14 communes

Le Berry est une ancienne province française dont la capitale historique est Bourges. Le Sancerrois est une vaste étendue collinaire qui au XII siècle, va connaitre un essor considérable : grâce aux moines augustins de l’Abbaye de St-Satur (voir ma grande photo) et aux Comtes de Sancerre.

La rando

  • Les sols sancerrois se component de terres blanches au plus à l’ouest : argilo-calcaire
  • du très pierreux et calcaire, nommé caillottes
  • de l’argilo-siliceux à l’est, sur les hauteurs

Exporté par la Loire, Sancerre produisant du pinot noir sera souvent mentionné dans les écrits royaux. Comme pour de nombreux autres vignobles de France, celui du Sancerrois fut victime du phylloxéra – insecte venu d’outre-Atlantique – qui provoque la maladie de la vigne. Puis le sauvignon Blanc. Particulièrement bien adapté au climat, se développe et la qualité de son vin est reconnue en 1936. Depuis l’année 1959, vins routes et rosés , issus du pinot noir, cépage noble, sont classés aussi AOC.

Autour du terroir composé essentiellement de vignes à perte d’horizon, un beau terroir idéalement situé à la source Ligérienne, Sancerre et ses coteaux calcaires est mondialement réputée pour ses vins. Ci-contre, notre balade au cœur des vignes, pour apprécier, au grand air vivifiant du Berry, sa richesse historique et culturelle au gré de promenades.

Autour de Sancerre :

Histoire & Architecture – À la rencontre du Patrimoine – Villages alentours

Découvrez grâce au survol d’un drone immergé au-dessus du remarquable patrimoine paysager. La tour ronde qui surplombe sur le piton, est celle du château implanté entre le VIIIe et Xe siècle, celui de la seigneurie et comte de Sancerre. Comme vous le verrez dans la vidéo, château et ville sont implantés sur le sommet isolé de collines, elles relient les plateaux , surplombent la rive droite de la Loire.



Installé sur des terres calcaires et sédiments qui remonteraient au Jurassique supérieur – Kimméridgien – le vignoble de Menetou-Salon et ses 450 hectares de collines, couvre 10 communes, dont Menetou lui-même. Blancs, Rouges, Rosés, l’AOC Menetou-Salon est à découvrir tant pour ses aromatiques que pour sa typicité plaisante.


L’histoire du vignoble prend sa source à Menetou, intimement liée à celle de Jacques Cœur, né à Bourges, et de ce joli château néo-gothique qu’il acquit. De très anciens écrits relatent que le vin du vignoble fut un des plus beaux ornements de la table seigneuriale du grand argentier de Charles VII et de la seigneurie acquise en 1450.

On dit même que lorsque Agnès Sorel venait se reposer sous les vieux tilleuls, près du château, appréciait particulièrement le vin du « Clos de la Dame ». Le vignoble de Menetou, comme celui de Sancerre, sont géographiquement plus proche de la Loire.

Vignoble : près de 500 hect. & 10 communes

En 1959, Menetou devient Appellation d’Origine Contrôlée. Doté d’un syndicat viticole dès 1890, le vignoble se développa dans les années 70, pour atteindre aujourd’hui près de 500 hectares. Après avoir parcouru la rubrique, peut-être allez-vous sillonner le Berry, le vignoble de Menetou-Salon, aller à la rencontre des vignerons, visiter une ou plusieurs caves ici, découvrir comment le vin est produit.

À la rencontre de Quincy. Randonnée que je fis sur deux jours (retour compris), histoire de bien prendre le temps de descendre du vélo pour des balades découvertes à pied au cœur du vignoble, ainsi que gastronomie en patrimoine culturel autour de Quincy. Rando labellisée « AOC Quincy-Reuilly », où vous aurez beaucoup à voir : l’église préromane à Preuilly (4,5 km avant Quincy), Brinay (5,8 km de Quincy), l’abbaye de Massay (14,8 km).

Le village se situe à 24 km de Bourges. Le village est sur une terre gallo-romaine et pratique la culture de la vigne avant le XIIe s. Preuilly, que je croisais avant mon arrivée à Quincy, jouxte et le village est traversé par la voie romaine Bourges-Tours. À peine passerez-vous les dernières maisons de Preuilly, que vous aurez vue sur les vignes de Quincy. Les appellations Quincy et Reuilly sont localisée vers la lisière occidentale du département du Cher.

Le vignoble : couvre environ 270 hect.

Il s’étale sur les rives du Cher. En allant jusqu’à la Villa Quincy, créée au cours de l’année 2007 et fêta ses 10 ans en 2017, notamment avec le Trail des vendanges qui se déroula le 16 septembre. La Villa immerge ses visiteurs au cœur de l’histoire dudit cépage – le Sauvignon blanc- via l’espace scénographique dédié : illustrant une symbiose constituée entre, le terroir, les hommes et le vignoble, lesquels donnèrent naissance à des vins renommés.

  • Devient première AOC en 1936 : Brinay est la seule commune qui partage l’aire d’appellation de Quincy
  • Un seul cépage : qui resplendit surtout en fraîcheur & arômes fruités
  • Une trentaine de producteurs
  • Microclimat artificiel / 57 tours anti-gel (l’une d’elles que je photographiais)
  • Un vignoble très resserré et balisé par le « Poirier Cochon »

L’Appellation Reuilly, sur les hauteurs du village, permet de charmantes escapades à parcourir de vignes en clos et table d’orientation, laquelle jouxte un petit espace aménagé qui fait la part belle à la vigne théâtralisée, ses légendes et contes issus des hommes et des habitants locaux. De même, le Musée de la vigne présenté à Reuilly. Trois cépages pour l’AOC, couvrent sept communes – Indre & Cher et compte 25 viticulteurs.

Au cœur de la Champagne berrichonne, le village Reuilly, en département de l’Indre, est situé à seulement 10 km de Quincy et à18 km de la ville d’Issoudun, laquelle est riche de son passé historique et de culture.
Le vignoble qui est sur les hauteurs du village vigneron, surplombe en un joli panorama, les alentours.

L’histoire du vignoble de Reuilly remonte au début du VIIe siècle, lorsque Dagobert fit don de Reuilly, de ses prairies et de ses champs et vignes aux moines de l’abbaye de Saint-Denis. Nous est restée en témoignage la très belle église romane et ses passages berrichons.

Le vignoble aujourd’hui : s’étend sur plus de 200 hect & 7 communes

Installé sur les coteaux de marne calcaire, à pente, et hautes terrasses de sables et de graves. Devenu AOC en 1937, le vignoble de Reuilly produit des vins blancs issus du cépage sauvignon, des vins rouges issus du pinot noir et rosés issus du pinot gris et pinot noir. L’obtention de l’AOC pour leur sauvignon suscita parmi les vignerons de Reuilly plus de craintes et d’appréhensions que de joie. Ils se méfiaient des contraintes inhérentes à l’appellation. Aujourd’hui personne ne regrette !

En 2022, le vignoble compte 35 viticulteurs, regroupés en syndicat viticole, sa présidente est Mme Bigonneau.


Profitez d’une belle journée pour y aller randonner ! Suivez l’itinéraire que j’ai tracé, il vous conduira jusqu’à Châteaumeillant et son vignoble, en partie la plus méridionale du Berry, nommée « Boischaut sud ».

La variété du terroir à permis de créer cinq appellations d’origine contrôlée, cinq vignobles auxquels s’est ajouté le Giennois situé entre la Nièvre et le Loiret. Désormais, les appellations citées cheminent sur la Route des Vignobles Cœur de France. Quincy-Reuilly est de la même appellation.

L’histoire raconte que la contrée de Châteaumeillant atteste de l’ancienneté du commerce du vin, non loin de la commune ont été trouvées une multitude d’amphores, à découvrir au Musée des Archers. Châteaumeillant fut le Meylan des Bituriges, puis Médiolanum, via l’ancienne route antique qui traverse la commune. Véritable carrefour, se dit-il, d’un dynamique négoce en vin. Grégoire de Tours fait mention des vins dès 582, mais c’est au XIIe s. que les moines augustins développent le vignoble. Lequel de vignoble s’étend sur les départements de l’Indre et du Cher, entre La Châtre et St-Amand-Montrond, réputé pour son « vin gris » : obtenu par pressurage des raisins de gamay.

Plantés sur des terres siliceuses, à dominante sableuse (d’origine éruptive), les plus de 90 hectares de l’appellation sont communales (8 s’y étendent). Le vignoble de Châteaumeillant produit des vins rouges rosés via terroir de gamay, pinot noir et pinot gris.


À Valençay – Vignoble vallonné & Château princier

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ginette et yvan dit :

    Bonsoir Muriel

    Nous sommes de Saint Amand aussi et avec mon compagnon nous allons cette année aller à la 73 eme foire aux vins. Valençay est a l’honneur à cette foire et comme je suis connectée à Miam Berry, je profite pour vous demander si nous allons avoir le plaisir de vous y rencontrer ?

    Merci Muriel votre blog est franchement super 👍⚘👏
    Nos amitiés

    J’aime

    1. Muriela dit :

      Bonsoir Ginette,

      je profite pour vous demander si nous allons avoir le plaisir de vous y rencontrer ?

      S’aurait été avec plaisir ! Je m’absente pour quelques jours, hors du Berry. En effet, le vignoble de Valençay sera mis à l’honneur durant la foire que je vous souhaite d’ores et déjà extra.

      Merci pour votre sympathie, à bientôt.
      Amitié de Muriel 😉

      J’aime

  2. Jean-Marie dit :

    Bonsoir tous,

    Aux infos, il était question aujourd’hui d’une possible baisse des vins de la cuvée 2020, vu le malaise covid. Les vendanges sont en avance à cause de la canicule et sûrement une grande répercussion pour les petits producteurs.

    J’aime

  3. Gargilesse 36 dit :

    Avec les chutes de température de 30 °C dans certaines régions, les viticulteurs en sont obligés d’arroser par aspersions aléatoires les vignes. Je suppose que c’est le cas pour Sancerre, Quincy et Reuilly, ou Valençay ?

    J’aime

    1. Gillou de Cuzion dit :

      Bonsoir Gargilesse, tous !

      Je suis justement dans l’Indre et j’en sais et vois quelques-uns d’entre eux plus près du feur que de l’eau, leur seul gage en ce moment, d’avoir à lutter conte le gel. Comme vous le savez, la nature est bien avancée dans les vignobles, par le temps magnifique de fin mars. Lorsque les bourgeons seront 100 % éclater; aïe, aïe et on en est là ce 7 avril ….

      J’aime

  4. Muriela dit :

    Bonsoir les ami(e)s,

    Comme il est agréable C’est toujours de vous lire,fidèles amis et frères d’âmes issus du Berry aussi, ou fidèles lecteurs et lectrices 😉 Cela nous rappelle à nos bons souvenirs copinautes et autres forumeurs depuis l’Indre et le Cher, n’est-ce pas Gillou ?

    Oui, nos vignerons, viticulteurs se trouvent dans un véritable désarroi, malheureusement, car je ne pense pas que même si te temps est sec et qu’il y a des écarts de -4 aux petites matinales qui arrivent à des « 14 » en après-midi, semble sommes toutes insuffisant. Sans vouloir jouer les Cassandre, m’épencher, voire même me pencher d’une analyse empirique, serait probablement prématuré. Q’en pensez-vous ? Pourtant, ils font face à une sérieuse difficulté, nous sommes bien d’accord.

    De mes nombreux retours dans l’Indre ces deux dernières années, j’entretiens de très bons contacts ave quelques producteurs vaillants et sommes en mesure de comprendre, je comprends aussi tout-à-fait le pessimisme qui peut être le leur à cette période.

    J’aime

  5. Jacques F dit :

    A Reuilly par exemple, il y un viticulteur qui a allumé je ne sais combien de bougies pour contrecarrer les alléas de gelées annoncées depuis le début de la semaine.

    J’aime

  6. Pays vignes dit :

    Bonjour Muriel,

    Je vois passer ton article sur Facebook, mais tu sais, ton positivisme a cependant filteé que les vignes de Valençay enregistrent 50 % de perte des parcelles de vignes du viticulteur Jourdain qui est à Lye.
    Sur les pieds du gamay et du chardonay, c’est éclat de bourgeons et gelées. On annonce des pluies répétitives ce week-end, comment cela va pouvoir se tourner par la suite, j’en sais rien car à ce que je lis ce matin de mon journal papier, ce sont des dégâts jamais vus depuis 1994. A Reuilly c’est même descendu jusqu’à -6°C à certains endroits. Comme tu écris, ils sont astucieux, oui sans doute, mais jusqu’où peuvent-ils l’être, c’est la cata!

    Bonne journée tout le monde!

    J’aime

  7. Sylvain dit :

    Profiter d’un week-end d’automne pour aller faire 2 ou 3 caves à la suite !

    J’aime

  8. Le Sancerrois ;-) dit :

    Cela va être fait, peut-être pas aujourd’hui. En attendant, tu aurais pu nous faire rêver davantage sur le Sancerrois ! Le Sancerrois et le Pays-fort, encore des destinations que je connais bien quant aux paysages, le patrimoine du Berry. Nous avons faits cet été des randonnées. Parcourez à votre tour ! C’est juste sublime de faire concorder là-bas, loisirs et découvertes.

    J’aime

  9. Cbiau, l'bon berrichon dit :

    LE SERMON DE SAINT RAISIN
    En bon François

     » Prenons exemple Jésus-Christ
    Du premier miracle qu’il fit :

    Ce fut qu’il mua l’eau en vin
    Aux noces de l’Architriclin.

    Si l’eau eut été aussi bonne,
    Boire en eu fait toute personne ;

    Mais pour ce qu’un vin valait mieux,
    Fist d’eau vin le très doux Dieux  »

    Eustache Deschamps
    XIV° s
    _________________
    Si dans les plis d’ma limousine
    j »vous appourt’un peu d’bounne humeur,
    j’voudrais qu’vous sentiez qu’dans mon coeur
    j’vous ai am’né aussi du Berry … la douceur !

    J’aime

  10. Nicolas dit :

    Bonsoir Muriel et bonsoir tous!

    Le Reuilly est le vignoble que je préfère, le sauvignon est délicieux. Merci!

    J’aime

  11. BONTEMPS Jean-Patrice dit :

    Merci Muriel, votre article met déjà très bien en évidence votre plein plaisir de nous faire découvrir le maximum de notre Berry commun et nous vous en remercions vivement, chère Saint-amandoise. De conviviaux et très intéressants articles sur vos blogs, chaque fois, et nous aimons beaucoup venir vous visiter d’ailleurs, mon épouse et moi. Merci, vous nous faites découvrir les différents cépages du Berry, leurs naissances, leur histoire, suivis de vos dégustations, dans d’autres catégories de Miam Berry qui ont aussi enchantées nos visites chez vous!

    Surtout Muriel, passionnante vous êtes, veillez à bien fidéliser, depuis vo nombreuses années d’écriture, tout ce qui a construit votre âme bien ancrée à son terroir et ses patrimoines, avec passion.

    Magnifiques réalisations, les vôtres!
    Très cordialement

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s